Découvertes
Partager sur

Grindr: l’application rendrait les utilisateurs très malheureux !

Grindr: l’application rendrait les utilisateurs très malheureux !
Partage
Partager sur Facebook

D’après une enquête réalisée par un mouvement techno-sceptique, l’application de rencontre gay, Grinder, rendrait ses utilisateurs très malheureux. En effet, les internautes passeraient trop de temps sur l’application ce qui aurait un impact sur leur humeur.

« Time Spent Well », une organisation qui lutte contre la crise de l’attention numérique s’est associée avec l’application Moment. Cette plateforme permet de calculer en temps réel le nombre de minutes/heures passé sur chaque application et dévoile si celle-ci nous rendrait heureux ou malheureux.

L’application Grindr impacte considérablement le moral de ses utilisateurs

Après avoir analysée plus de 200 0000 utilisateurs d’iPhone, l’application Moment a dévoilé que ces personnes-là seraient heureuses grâce aux applications de musique comme par exemple Spotify ou Deezer. Les applications de la vie quotidienne comme la météo ou l’agenda rendraient heureux presque toutes les personnes qui les utilisent. Le GPS Waze et l’application de lecture Kindle sont présents dans le Top 15 des applis qui apporteraient du bonheur pour les utilisateurs.

Mais l’application de rencontre pour gays, Grindr, figure à une très mauvaise place malgré son million d’utilisateurs. D’après l’étude réalisée par le mouvement techno-sceptique, 77% des personnes déclarent être déprimés après avoir utilisé l’application. En effet, ils seraient aussi plus tristes qu’une personne qui a terminé sa partie de Candy Crush. L’autre application de rencontre, Tinder, quant à elle impacterait l’humeur de seulement la moitié des utilisateurs.

Le temps passé sur une application aurait un impact sur l’humeur

D’après cette enquête, l’humeur d’un utilisateur dépendrait de son temps passé sur une application. Après 20min passées sur la plateforme Facebook, un internaute serait particulièrement heureux. Mais en passant plus d’une heure sur l’application, il aurait le moral dans les chaussettes.

Selon The Advocate, le temps passé en moyenne sur l’application Grindr serait en moyenne d’une heure. Plusieurs internautes ont aussi expliqué qu’ils avaient supprimé l’application car elle les aurait rendus dépressif. Les utilisateurs de cette application ont probablement été sujets à des propos anti-gay mais aussi racistes ce qui aurait pu avoir une incidence sur leur humeur.

Source : têtu