fbpx
Découvertes
Partager sur

Le gouvernement des Pays-Bas recrute des cultivateurs de cannabis !

Le gouvernement des Pays-Bas recrute des cultivateurs de cannabis !

Les Pays-Bas autorisent la vente de cannabis. D'ailleurs, le gouvernement recherche des cultivateurs et tout le monde peut postuler.

Les Pays-Bas tolèrent la consommation de cannabis dans les coffee shops. D’ailleurs, le pays recherche des cultivateurs et il a fait une annonce il y a peu.

Le cannabis n’est pas encore légal en France et il est même interdit de cultiver ses feuilles chez soi. Néanmoins, ce n’est pas le cas des Pays-Bas. En effet, le pays est plutôt ouvert à ce sujet au point d’en mettre à la vente.

Les gens sont nombreux à se faire une virée en Hollande afin de prendre cette drogue. Et pour cause, le pays en vend dans les célèbres coffee shops et ils connaissent un énorme succès. Néanmoins, le gouvernement tend à être encore plus ouvert à ce sujet.

En 2018, les Pays-Bas ont eu le feu vert afin de cultiver à une plus grande échelle le cannabis. Le pays autorise dix municipalités à cultiver cette drogue pour quelques expériences.

Le but est de voir les effets de la culture de cette drogue sur la santé mais aussi la sécurité. Néanmoins, avant de se lancer, les Pays-Bas sont à la recherche de cultivateurs.

Le gouvernement des Pays-Bas recrute des cultivateurs de cannabis !

Pays-Bas : à la recherche de cultivateurs de cannabis !

Ainsi, les Pays-Bas ont lancé une annonce afin de trouver des cultivateurs de cannabis. Le pays a quelques critères et il va choisir avec soin les candidats.D’ailleurs, ceux qui veulent postuler doivent s’y prendre assez rapidement.

« Les producteurs candidats qui souhaitent participer à l’expérience sur le cannabis peuvent postuler à partir du 1er juillet 2020, et ce jusqu’au 28 » a dit le pays sur son site.

Les pays-bas vont mettre au moins six mois afin de trouver les meilleurs. De ce fait, ils veulent avant tout que les cultivateurs puissent produire « ‘au minimum 6 500 kg de chanvre sec «  a dit le média RF1.

Puis, ils devront aussi avoir au moins dix variétés de chanvre ou de haschich. Enfin, les municipalités s’engagent à veiller sur la culture de cannabis pendant plusieurs années. Ils devront aussi gérer les coffee shops et la vente de cette drogue.