Découvertes
Partager sur

Free the Nipple: le mouvement de libération de la femme censuré par instagram !

Free the Nipple: le mouvement de libération de la femme censuré par instagram !
Partage
Partager sur Facebook

Le média instagram s’est récemment expliqué à propos de cette interdiction, concernant à la fois la diffusion de photos de tétons (à moins qu’ils ne soient masculins) et la recherche de #FreeTheNipple (littéralement “Libérez le mamelon”)

Lancé en 2012, la mode #freethenipples a été popularisé par de grandes stars comme Naomi Campbell, Rihanna, Miley Cyrus, mais aussi plus largement par les utilisatrices d’Instagram, qui demandaient ouvertement à ce qu’Instagram cesse son système de censure. Quelques exceptions subsistent, il est toujours possible de poster des clichés de seins avec une cicatrice de mastectomie, ou encore d’une femme allaitant son enfant.

Instagram s’explique et accuse Apple !

Mercredi dernier, à Londres, le CEO d’Instagram, Kevin Systrom, s’est expliqué sur cette frilosité d’Instagram concernant les photos de seins nus. Il a déclaré que l’app Store d’Apple a des conditions strictes sur les types de contenus autorisés par les applications. Stystrom déclare que chaque application est obligée par Apple à déterminer un âge limite ce qui causerait du tort à Instagram qui a vocation à s’adresser au plus grand nombre et même (voire surtout) aux plus jeunes, comme son concurrent Snapchat. Si Instagram veut conserver son classement PG-13 (soit application destinée aux 12 ans et +), le réseau est obligé d’avoir des règles d’utilisation très strictes concernant la nudité pour ne pas choquer les utilisateurs. Mr Systrom le concède lui-même : « pour se positionner efficacement il y a des cas difficiles », et bannir les photos de seins nus en est un. Néanmoins il se dit « attaché à la liberté artistique », il estime par ailleurs qu’il y a assez de photos de ce type sur Internet et que les voir sur Instagram n’est pas essentiel au service. Cependant, toutes les photos de seins nus ne sont pas supprimées, les photos d’allaitement ou celles représentant des cicatrices post mastectomie (idem pour Facebook) sont autorisées.

L’histoire du tétons

Le mouvement “Free the nipple” découle d’un questionnement tout simple : alors que les hommes peuvent ôter tranquillement leur t-shirt dès lors que le soleil commence à pointer son nez, pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas faire de même ? Au nom de l’égalité homme-femme, cela soulève également plusieurs questions, à savoir si le téton d’une femme est vraiment différent du téton d’un homme ou comprendre pourquoi ceux des femmes sont autant tabous…

Une photo publiée par Eric Andre (@ericfuckingandre) le

Comme en France, la loi américaine punit sévèrement l’exhibition des parties génitales. Alors que pour les hommes l’interprétation de cette loi est assez simple, il n’en est pas de même avec les femmes dès lors qu’elle vise la poitrine ! En effet, lorsque l’artiste new-yorkaise, Holly Van Voast, décide de se promener régulièrement topless dans l’East Village, elle est arrêtée une dizaine de fois en 2012 ! À l’âge de 46 ans, elle était détenue souvent plusieurs heures et inculpée pour “exposition indécente“ parce qu’elle était seins nus. Pourtant, s’il est illégal de se promener seins nus en public dans 35 États, c’est tout à fait légal dans l’État de New York depuis le 7 juillet 1992 où ce droit a été reconnu au nom de l’égalité. Une loi souvent inconnue du grand public et même des policiers, persuadés d’appliquer la loi en arrêtant ces troubleuses de l’ordre public…