fbpx
Découvertes
Partager sur

Insolite: les français champions d’Europe des pauses déjeuner en 2018 !

esfrançaischampions despausesdéjeuner
Partager
Partager sur Facebook

Selon l'Happiness Index 2018 de Wrike, les salariés français, en dehors des heures de bureaux, sont les champions des pauses déjeuners et des animations !

Wrike a publié son Happiness Index 2018, et, les français sont les champions des pauses déjeuners mais aussi des animations en dehors des heures de bureaux !

Selon Wrike, une plateforme de gestion du travail collaboratif pour les entreprises performantes, il n’y a rien de mieux qu’une pause déjeuner animée pour faire des employés heureux ! L’étude montre aussi que les français sont les champions européens pour participer aux évènements et aux animations organisés par leur entreprise, en dehors de heures de bureau.

39% des interrogés prennent une pause déjeuner d’au moins 30 minutes avec leurs collègues. Seulement 14% mangent à leur poste de travail. Pour comparer, les britanniques, eux, sont 20% à manger en 30 minutes. Et, ils sont 25% à manger à leur poste de travail.

Des pauses déjeuners bénéfiques pour des employés heureux

A travers les chiffres, on voit une réelle corrélation entre bonheur et pause déjeuner. 79% des employés français qui se disent ravis ou satisfaits de leur travail prennent une pause d’au moins 30 minutes. A l’inverse, ceux qui se disent mécontents ou très mécontents ne sont que 49%. Dans ces derniers, 39% mangent à leur bureau contre seulement 28% de ceux qui se déclarent heureux !

Prendre souvent des pauses, d’après les spécialistes, permet d’accroitre la productivité. Elles permettent de se déconnecter et d’approfondir la relation avec ses collègues. Ainsi faire de bonnes pauses déjeuners est bénéfique pour avoir des employés plus heureux.

Les français: des salariés curieux

Les français, enfin, sont encore premier pour participer à des évènements organisés par leur entreprise, en dehors des heures de bureaux.

32% des salariés interrogés disent qu’ils y participent aussi souvent que possible. Ils sont seulement 13% à les éviter.

73% des employés français qui se disent ravis dans leur travail participent le plus souvent possible. A l’inverse, ils ne sont que 28 % à participer, pour ceux qui se disent mécontents. Et vous, vous vous situez où?