Découvertes
Partager sur

Les femmes sont plus intelligentes que les hommes, peu importe l’âge !

Partager
Partager sur Facebook

Le cerveau vieillit mieux selon le sexe. Une étude américaine affirme qu'à âge équivalent que le cerveau d'une femme est plus jeune que celui d'un homme.

Le cerveau des hommes vieillit moins bien que celui des femmes selon une étude. Les scientifiques de les Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States l’ont dévoilé récemment.  Il y a donc une différence entre l’âge cérébrale et chronologique. On vous dit tout ! 

Comment se déroule l’étude ?

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié 84 hommes et 121 femmes donc 205 personnes. Elles sont âgées de 20 à 82 ans. Afin d’en apprendre plus sur leurs capacités cérébrales, les candidats ont passé divers scanners. Leurs flux d’oxygène et de glucose sont en effet mesurés. Ils servent à aider le cerveau à bien fonctionner.  Mais au fur à mesure que l’on vieillit, ils diminuent jusqu’à se stabiliser aux environs de 60 ans.

Sciencepost explique que peu importe le sexe de la personne, les flux diminuent avec le vieillissement de l’organisme. Grâce à cette étude, on peut voir qu’il y a quand même une différence entre une femme et un homme.

Les femmes sont plus intelligentes que les hommes, peu importe l’âge !

Avec les données obtenus, les scientifiques ont calculé l’âge de chaque candidat grâce à un algorithme. Puis ils ont comparé leurs résultats avec l’âge réel du participant. Du côté des femmes, on obtient en moyenne un âge cérébral 3,8 ans en dessous de celui chronologique. Elles auraient donc plus de capacités cérébrales que les hommes au même age !

« Cela prouve que le sexe a un effet sur le vieillissement du cerveau, métaboliquement parlant » dévoile Manu S. Goyal à CNN. Il est d’ailleurs l’auteur de cette étude. Les chercheurs donnent aussi plus d’explications :

« Ce n’est pas que les cerveaux des hommes vieillissent plus vite : ils commencent l’âge adulte en ayant environ trois ans de plus que ceux des femmes, et cela dure toute la vie (…) Je pense que cela pourrait signifier que les femmes ne connaissent pas autant de déclin cognitif au cours des dernières années parce que leur cerveau est effectivement plus jeune, et nous travaillons actuellement sur une étude pour le confirmer. »

Ils essayent aussi d’ailleurs de faire un lien avec les personnes ayant des problèmes cognitifs.