Découvertes
Partager sur

Les fast-food pourraient être aussi addictifs que l’héroïne ?

Les fast-food pourraient être aussi addictifs que l'héroïne ?

Après une nouvelle étude menée au sujet des fast-food, un journaliste a prouvé que ces derniers était aussi addictifs que de l'héroïne !

Alors que les fast-food sont très mauvais pour la santé, certains scientifiques ont comparé cette restauration à l’héroïne. En effet, ces deux choses pourraient être aussi addictives l’une que l’autre.

Vous n’êtes pas sans savoir que les fast-food sont à bannir pour avoir une vie saine et le moins de santé possible. Les produits ingérés se transforment rapidement en calories et apportent seulement du gras à notre corps.

Malgré ça, qui n’a jamais craqué pour un petit fast-food après une soirée ou simplement après une grosse journée. Difficile de se refuser ce petit plaisir quand votre corps vous réclame un peu de malbouffe.

Sachez que ce n’est pas vraiment votre faute si vous craquer sans cesse pour un McDo, un KFC ou encore un Burger King. C’est en tout cas ce qu’ont prouvé des scientifiques qui ont réalisé une étude sur la restauration rapide.

Michael Moss, journaliste lauréat du prix Pulitzer, a écrit un livre. Intitulé Hooked : Food, Free Will, and How the Food Giants Exploit Our Addictions, il a donné des infos au sujet des aliments addictifs.

Le journaliste a d’ailleurs confié que les fast-food étaient aussi addictifs que l’héroïne. Il explique alors que les produits ont un grand impact sur notre cerveau une fois qu’ils sont ingérés. C’est à cause du gras, du sucre et du sel.

Les fast-food pourraient être aussi addictifs que l'héroïne ?

Les fast-food aussi addictifs que l’héroïne à cause du gras, du sel et du sucre

Le gras, le sucre et le sel des fast-food « déclenchent la même libération de dopamine dans notre cerveau que la morphine« . Le New York Post a d’ailleurs révélé : « La dopamine est un outil pour notre survie« .

Le journal ajoute aussi : « Nous avons besoin de manger pour vivre. Et la dopamine est là pour nous motiver à manger ». C’est pour cette raison que le cerveau a du mal à se refuser un fast-food.

Une fois encore, la science prouve que la restauration rapide a des effets plus que néfastes sur notre santé. Et les jeunes sont d’ailleurs plus touchés que les adultes. Ils pourraient souffrir de plus de maux.

D’après d’autres études, les ados pourraient avoir une mauvaise santé mentale à cause des fast-food. Ils auraient plus de risques de tomber en dépression à cause ces produits néfastes pour le corps.

Il y a aussi des risques liés à l’obésité qui provoquent ainsi d’autres maladies et de nombreuses carences. Pourtant une alimentation saine permettrait de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête.

Malheureusement, les fast-food provoquent tout l’inverse. A cause du gras, du sucre et du sel, les adeptes peuvent avoir de gros soucis de santé. Autant au niveau mentale qu’au niveau du corps.

Si un fast-food de temps en temps peut faire du bien, il ne faut pas en abuser !

Afficher +