fbpx
Découvertes
Partager sur

Famille: les parents préfèrent l’aîné aux autres enfants !

Famille les parents préfèrent l'aîné aux autres enfants grande

Selon une étude, les parents ont souvent tendance à préférer l'un de leurs enfants: l'aîné. Une étude scientifique s’est penchée sur la question.

L’aîné est le préféré de la famille. Et c’est une étude qui le prouve.

Le chouchou des parents.

Dans une fratrie, les disputes sont assez fréquentes. Si vous avez des frères et sœurs, vous avez déjà forcément du vous disputer avec eux. Et souvent, une tendance à la jalousie s’installe. En effet, l’un des enfants se sent délaissé par rapport à l’autre dans le cœur de ses parents. Et souvent, ces derniers refusent de l’admettre. Ils expliquent qu’ils n’ont pas de préféré au sein de leur petite famille.

Pourtant, il semblerait que si. Selon une étude, les parents ont bien leur petit préféré parmi les frères et sœurs. Pour en arriver à ce constat, l’étude a été menée auprès de 384 familles, et publiée au Journal of Family Psychology. Souvent, on a tendance à penser que c’est le petit dernier le plus favorisé. Il est né en dernier, couvert de cadeaux,… Et bien non, il semblerait qu’on ait tout faux. Et une étude permet de le prouver.

Désolé de vous l’annoncer, mais vos parents ont un chouchou dans votre fratrie. En effet, 74% des mères et 70% des pères interrogés avouent avoir un préféré parmi leurs enfants. Mais difficile de leur faire avouer lequel.

Les enfants jaloux

Une jalousie existe bien entre les enfants, et c’est normal. Mais cela peut leur poser problème. Pour l’étude, des frères et sœurs avec moins de 4 ans d’écarts ont dû dire ce qu’ils pensaient d’un traitement de faveur éventuel envers l’autre.

Et expliquer l’impact que cela peut avoir sur leur estime de soi. Et le résultat est assez clair. Les cadets ont très peu confiance en eux, car ils supposent que leurs parents prennent l’aîné comme chouchou. Et en effet, du côté des aînés, cette impression perdure. Ils se sentent généralement favorisés.

En fait, les aînés sont les premiers à atteindre certaines étapes de la vie. Du coup le cadet se compare à lui et perd sa confiance. Mais au final, ce n’est pas tant une préférence, mais plutôt des circonstances qui tendent à laisser penser cela.