Découvertes
Partager sur

Facebook paie des ados pour prendre leurs données personnelles !

Facebook paie des ados pour prendre leurs données personnelles !
Partager
Partager sur Facebook

Facebook fait toujours parler de lui, notamment en ce qui concerne la protection des données personnelles. Maintenant ils s’en prennent aux ados !

Donc selon un site américain du nom de « TechCrunch », la plateforme Facebook aurait encore dérapé. Car ils auraient proposé à des internautes âgés de 13 à 35 ans, d’installer un programme sur leur mobile. Qui prendrai l’ensemble de leurs données personnelles. Et le pire c’est qu’il les paie pour cela !

Facebook : Une année compliqué

En effet, Facebook a connu une années très compliqué suite à de nombreux scandales. Notamment avec l’affaire Cambridge Analytica qui a encouragé de nombreux inscrits à supprimer leur compte.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, la plateforme commence son année 2019 d’une très mauvaise manière. Surtout que cela concerne de jeunes adolescent. Selon une enquête du site TechCrunch, le géant de Menlo Park rémunère des inscrits âgés de 13 à 35 ans.

Car de cette manière ils ont leurs accords pour installer un VPN, un réseau privé virtuel. Donc le programme s’appelle « Facebook Research » et l’objectif semble clair :

Prendre les données de ceux qui l’installent, et étudier toutes ces infos de navigation. Le tout pour prendre en compte les habitudes des utilisateurs. Ainsi, la rémunération sera de 20 dollars soit 17,50 euros par mois. Sous forme de carte cadeaux.

Facebook : Un plan Stratégique

Effectivement il s’agit d’un plan stratégique pour Facebook qui pose tout de même des question d’éthique. Leur unique but est de mieux connaître les usagers ainsi que leur usage de l’application. Mais c’est surtout pour se démarquer de la concurrence.

Car cela leur permettra de proposer des contenus beaucoup plus ciblés. Et qui vont le mieux à chacun. Ce projet Atlas doit surtout permettre à la plateforme de mieux comprendre les 13-17 ans.

Qui utilise plus Snapchat, Youtube ou encore Instagram. Qui appartient d’ailleurs aussi à Facebook. Mais ils n’utilisent pas la meilleure des techniques car le programme qui sera installer sur les mobiles. Permet au site d’accéder de manière infini au téléphone, aux photos, aux vidéos envoyées, ainsi que les emails.