MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Découvertes
Partager sur

Environnement: Un étudiant islandais crée une bouteille biodégradable

Environnement Un étudiant islandais crée une bouteille biodégradable
Partage
Partager sur Facebook

Un étudiant est parvenu à créer une bouteille d’eau biodégradable. Une belle alternative à la bouteille de plastique.

Pour sauver l’environnement, un étudiant islandais a créée une bouteille d’eau biodégradable, pour ne plus polluer.

La fin du plastique

L’avenir de la bouteille en plastique pourrait être assuré. En Islande, un étudiant en Design a créée une bouteille d’eau qui se décompose toute seule. Un grand pas pour l’environnement. Surtout lorsqu’on sait que chaque année, plus de 200 000 tonnes de plastiques sont retrouvées dans les océans. On estime même qu’en 2050, on trouvera autant de plastique que de poissons dans les océans.

Tout le monde le sait, la bouteille en plastique présente beaucoup d’inconvénient. Elle pollue, se décompose lentement, et peu d’alternatives sont à la hauteur. Mais il semblerait que cela soit révolu. Un étudiant a réussi à créer une nouvelle bouteille qui se décompose rapidement une fois vidée ! Pour se faire, il a utilisé une matière spécifique : l’agar-agar. Ce gélifiant naturel, fabriquée à base d’algues marines, est souvent utilisé en cuisine. Mais mélangé à de l’eau puis chauffé, il pourrait devenir le futur du plastique.

Une technique bien particulière

Pour lui faire prendre une certaine forme, il suffit de le couler dans un moule placé au congélateur. Le choc thermique qui va se produire va permettre de lui faire prendre une forme en particulier. Ainsi, une fois remplie, la bouteille va se solidifier. Et une fois vidée, elle se décomposera toute seule, rapidement. Voilà une bonne nouvelle pour l’environnement.

D’ici quelques temps, on n’utilisera peut-être plus du tout de plastique. Et ça, c’est un très bon point pour l’écologie ! L’initiative de Ari Jonsson est certainement la solution du futur. Même si pour le moment, ce n’est qu’un prototype, elle pourrait prochainement être utilisée par de grandes industries.