fbpx
Découvertes
Partager sur

Drogue: Oakland dépénalise les champignons hallucinogènes !

Drogue: Oakland dépénalise les champignons hallucinogènes !
Partager
Partager sur Facebook

Oakland est une ville de la côte ouest des États-Unis située dans la baie de San Francisco, dans l'État de

Oakland vient de devenir la 2 ème ville d’Amérique à ne plus condamner les champignons hallu. Mieux connus sous le nom de champi magiques. Le conseil municipal a voté mardi pour légaliser cette drogue.

Cela fait alors suite à la décision de Denver. Qui avait décidé de légaliser les hallu le mois dernier. Ainsi,ceux qui appliquent la loi doivent  mettre un terme à toute enquête. Ou ne plus poursuivre  des individus qui en utilisent . Ou ceux qui possèdent la substance .

Cela intervient après que les défenseurs aient soutenu la conso de la plante. Et cela pour diverses raisons.  Comme les quêtes spirituelles et la lutte contre les problèmes psy. De plus, ceux qui appliquent la loi peuvent maintenant se concentrer sur autre chose que quelques personnes ayant mangé des champis.

Néanmoins, Loren Taylor a explicité cette décision. Elle indique aussi que cette « loi » n’approuve pas les ventes commerciales. Ou encore la fabrication des plans. En posséder ou en distribuer  dans les écoles est illégal. Ou la conduite en état d’ébriété.

Champignons : Un changement radical

Le conseiller municipal Noel Gall a été approché par un groupe. Ce dernier faisait la promotion du bien-être général. Un bien être possible grâce aux psychés naturels.  Il  a alors décidé de présenter cette façon de vivre au conseil.

« Ma grand-mère s’est occupée de nous « , a dit Gallo au San Francisco Chronicles. Il parlait de la nouvelle idée. « Elle n’est pas allée à Walgreens pour nous guérir notre esprit et notre corps. Elle l’a fait à partir de champis que nous avions comme les Amérindiens. Il ne s’agit pas de « drogue ».

Ainsi Le conseil d’Oakland a souligné que les champi magiques ne sont pas pour autant légalisés.  Mais que les adultes qui en ont ne seront pas passibles de sanctions pénales.

 

La france va-t-elle suivre cette initiative ?