fbpx
Découvertes
Partager sur

Santé: les crèmes solaires mauvaises pour les spermatozoïdes ?

Santé: les crèmes solaires mauvaises pour les spermatozoïdes ?

Une étude danoise met en avant l'effet nuisible de l'utilisation des crèmes solaires à l'encontre de la fertilité masculine. Et notamment à l'encontre des spermatozoïdes.

L’été arrive et l’objectif bronzage parfait aussi. Beaucoup n’hésitent pas à utiliser de la crème solaire. Et c’est même conseillé par les dermatologues pour éviter les coups de soleil qui sont mauvais pour la peau. En effet, elles restent l’un des meilleurs moyens de lutter contre les cancers de la peau provoqués par les UV. Mais cependant, une étude danoise apporte des révélations sur les effets de celle-ci sur la fertilité masculine.

Les crèmes solaires nuisent à la fonction reproductive des spermatozoïdes

Messieurs, mauvaise nouvelle: la crème solaire serait mauvaise pour les spermatozoïdes. C’est ce que laisse penser une étude danoise présentée au début du mois d’avril à l’occasion du dernier congrès de l’Endocrine Society. Des scientifiques de l’Université de Copenhague ont étudié l’action de 29 molécules communément utilisées pour lutter contre les effets délétères du soleil sur la peau. Les résultats apportés par les chercheurs sont loin de rassurer les fans de bronzage. La mobilité des cellules observées est passablement affectée. Il faut ajouter à cela que près de 9 filtres étudiés semblent imiter l’effet de la progestérone, une hormone sexuelle féminine. En passant dans le sang, les substances qui constituent les crèmes solaires seraient donc nocives à la bonne fonction reproductive des spermatozoïdes.

Les scientifiques appellent les autorités à se préoccuper du sujet

Les chercheurs danois suggèrent donc que les crèmes solaires seraient des perturbateurs endocriniens. Elles sont donc mauvaises pour les spermatozoïdes. « Ces résultats sont préoccupants et pourraient expliquer en partie pourquoi l’infertilité inexpliquée est tellement répandue », a confié Niels Skakkebaek, chercheur principal de cette étude à Metronews. Les scientifiques interrogés par le site Pourquoidocteur.fr, ont ajouté que « cet effet est apparu à de très faibles doses, bien en deçà des niveaux de filtres à UV retrouvés dans l’organisme des personnes après une application de crème sur tout le corps ». Ces derniers appellent les autorités à examiner de plus près ces effets.

Crédit photo: ISTOCKPHOTO