fbpx
Découvertes
Partager sur

Les couples homosexuels seraient beaucoup plus heureux que les autres !

Les couples homosexuels seraient beaucoup plus heureux que les autres grande
Partager
Partager sur Facebook

Selon une étude, les couples gay et lesbiens sont plus heureux que les autres. En cause, une meilleure répartition de la charge mentale.

Les couples homosexuels sont plus heureux que les autres. Voilà le résultat d’une étude scientifique.

Des clichés à la réalité

Encore aujourd’hui, les couples gays et lesbiens sont la cible de nombreux clichés. Certains pensent qu’ils sont moins stables et moins heureux que les autres couples. Et pourtant, il semblerait que ce soit le contraire. D’après une étude, les couples du même sexe se disent plus heureux que les couples hétéros.

Pour voir si les clichés répandus dans la société ont un fondement, une équipe de chercheurs a analysé la satisfaction de couples du même sexe. Cette étude a été publiée dans la revue Family Relations. Et le résultat est étonnant : les couples homosexuels seraient plus heureux que les autres. En fait, la charge mentale est mieux répartie. Pour mener cette étude, les chercheurs de l’université de Queensland a étudié près de 25 000 personnes au Royaume-Uni, et 9 000 personnes en Australie.

Résultat, au Royaume-Uni, le niveau de satisfaction des couples homosexuels est équivalent à celui des couples hétéros. Mais en Australie, les couples homosexuels se disent plus heureux dans leur vie que les couples de sexe opposé. Pour les bisexuels, la question se complique. Selon cette étude, ils ont tendance à se définir comme étant moins heureux que les couples hétéros.

La charge mentale au cœur du couple

En fait, ce qui permet aux couples du même sexe de se sentir plus heureux, c’est la répartition de la charge mentale. On observe une libération des rôles prédéfinis de la société. Et cela leur permet d’avoir une vie de couple plus épanouie. Par exemple, en ce qui concerne les tâches ménagères, les deux partenaires ont moins d’attente prédéfinie. Donc les rôles se partagent mieux.

Comme quoi les clichés ont la vie dure, mais n’ont pas de réel fondement.