fbpx
Découvertes
Partager sur

Couple: si vous dormez dans cette position, c’est que votre relation va bientôt se terminer !

Partager
Partager sur Facebook

Avis à tous les couples, si vous dormez dans l’une de ces positions, c’est plutôt mauvais signe. Selon une spécialiste, certaines positions pour s’endormir annonce généralement la fin d’un couple.

Dans un couple, la position adoptée pour dormir n’est pas toujours anodine. Dans certain cas, cela risque bien de vous annoncer que votre relation n’est plus faite pour durer.

 

Dis moi comment tu dors

Beaucoup de couples continuent de vanter le plaisir de dormir à deux. Pourtant, dans certains cas, il existe des positions qui ne devraient pas vous rendre si joyeux. Selon la spécialiste Olga Levancuka, auteure du livre How to be selfish, les tensions au sein d’un couple peuvent apparaître dans la manière de dormir. Alors si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, n’attendez plus pour découvrir les positions de sommeil qui en disent long sur vos problèmes de couples. On vous explique tout ça.

 

La cuillère

En temps normal, on a tendance à penser que cette position évoque davantage l’amour que la rupture. Mais en réalité, cela dépend. L’un derrière l’autre, collé, cette position inspire l’amour. Cependant, si cette position est réalisée avec l’un des partenaire bien plus en avant que l’autre, la situation se complique. En effet, ce petit écart marque bien un détachement entre les deux partenaires.

 

Dormir sur le ventre

Cette position fait bien souvent écho à une position habituelle notamment lorsque l’on dort seul. Mais en réalité, dormir sur le ventre peut aussi trahir un sentiment d’anxiété ou de vulnerabilité.

 

Dormir sur le torse

Tout comme la première position, celle-ci aussi est souvent liée à un fort amour. Mais encore une fois, dès qu’un espace se forme, c’est mauvais signe. Ainsi, la spécialiste explique que si la tête est collé mais pas le corps, il y a une recherche d’indépendance de la part de l’un des deux partenaires.

 

Bien évidemment, il n’existe encore aucune véritable preuve scientifique à ce sujet. Donc si vous dormez dans l’une de ces positions, ce n’est pas pour autant la peine de paniquer.