fbpx
Découvertes
Partager sur

Contraception: les françaises de moins de 15 ans vont en bénéficier gratuitement !

Contraception: les françaises de moins de 15 ans vont en bénéficier gratuitement !

Ça y est, c'est officiel ! Les ados françaises de moins de 15 ans pourront désormais elles aussi obtenir la contraception gratuitement...

La contraception, c’est un sacré budget, somme toute ! Surtout chez les jeunes ados, qui prennent alors la pilule pour la première fois. L’État la rend donc gratuite aux moins de 15 ans. MCE TV vous dit tout de A à Z.

À partir de ce jour, la contraception devient gratuite pour les ados de moins de 15 ans. Cela leur fait donc un poids en moins sur le dos : celui du budget.

Eh oui, suite au décret du 25 août, l’Assurance maladie remboursera à 100% la contraception des mineures. Une mesure qui s’inscrit d’ailleurs dans le cadre du budget alloué à la Sécurité sociale de 2020.

Désormais, les jeunes ados pourront bénéficier de la gratuité de la contraception, prescrite par un professionnel de la santé. Et ce, sans avancer de frais.

Ce décret arrive aussi un jour avant la journée de la contraception. Le moment était donc opportun, en somme.

Dans les faits, il est désormais possible de venir récupérer sa pilule en pharmacie. Ce, sans devoir justifier de votre âge.

"<yoastmark

Contraception: l’État opte pour une gratuité pour les jeunes filles mineures

En effet, avant cette mesure annoncée, la contraception était déjà rendue gratuite aux 15-17 ans. Ce qui excluait alors les plus jeunes ados.

Cette gratuite s’inscrit aussi dans une volonté de réduire les IVG. En effet, il ne s’agit pas d’une contraception mais bien d’une intervention qui laisse des séquelles chez les plus jeunes

Côté chiffres, avant ce projet de loi, on dénombrait 1000 filles de 12 à 14 ans enceintes chaque année. Un constat alarmant, sachant que 770 auraient eu recours à l’IVG.

Les mineures n’auront donc plus besoin du fameux « ticket modérateur ». Aussi, l’État souhaite garantir la « confidentialité de ces actes » lorsque celles-ci le souhaitent.

Quant aux jeunes hommes, ceux-ci peuvent d’ores et déjà prendre leurs responsabilités. Depuis 2018, il est possible de se faire prescrire des préservatifs sur ordonnance, au-delà de 15 ans. Ceux-ci, pris en charge à 60% par la Sécu.