fbpx
Découvertes
Partager sur

Conseil Sexo : le top 5 des pratiques sexuelles les plus bizarres

Conseil Sexo : le top 5 des pratiques sexuelles les plus bizarres

Le BDSM ou les ménages à trois vous paraissent étranges ? Et pourtant, ces pratiques sexuelles semblent normales après avoir découvert celles-ci.

Si vous pensiez que le BDSM ou encore les ménages à trois étaient des pratiques sexuelles particulières ou plutôt bizarres, elles vous paraîtront tout à fait normales après avoir lu cet article. Et puis, qui sait peut-être que vous vous découvrirez de nouvelles envies. Laissez-vous surprendre !

Le jeu du poney l’une des pratiques sexuelles les plus bizarres

L’expression « je peux pas j’ai poney » prend maintenant tout sons sens ! Dans un jeu de rôle à deux personnes, l’une joue le cocher et l’autre le cheval. Vêtues de costumes osés, elles n’ont pourtant aucun rapport sexuel. Le but : mimer les gestes du cheval et ceux du cocher. Allez, avouez que vous vous y voyez déjà chevaucher votre grand étalon jusqu’au bout de la nuit !

Le bottage de testicules : outch !

Le bottage de testicules fait parti des pratiques sexuelles les plus violentes. Il consiste, comme son nom l’indique à se faire « botter les couilles ». Si pour certains c’est une hantise, d’autres voient dans cette pratique un fantasme des plus excitants. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux avoir le cœur, ou plutôt les testicules bien attachés pour s’y essayer.

L’ergophilie : les to do list, j’adore !

L’ergophilie consiste à être excité par les tâches, les travaux, les choses à faire quelles qu’elles soient. Établir une « to do list » peut alors acquérir un potentiel érotique hors du commun. Qui n’a jamais été excité à l’idée de devoir faire sa déclaration d’impôt, ou d’aller chercher un colis à La Poste ?

La forniphilie, devenir un meuble

Devenir femme ou homme objet au sens propre du terme peut provoquer chez certaines personnes des envies inimaginables. Également appelée « objectifation », cette pratique consiste à se servir de son partenaire comme d’un meuble. Lampe, table basse, bureau, chaise ou encore étagère, se meubler peut finalement s’avérer moins cher que prévu. Ici, c’est davantage l’excitation sexuelle qui est recherchée plutôt que l’aspect pratique de la chose. Qui a dit que l’expression « être un meuble » était péjorative ?

« La klysmaphilie : la palme des pratiques sexuelles étranges »
La klysmaphilie consiste à s’injecter, ou se faire injecter des liquides dans le derrière, dans le but de l’éjecter par la suite. Recevoir le liquide, ou au contraire l’insérer dans le derrière de l’autre est une pratique qui excite particulièrement certaines personnes.