fbpx
Découvertes
Partager sur

Conseil sexo: cinq choses que vous ne saviez probablement pas sur les zones érogènes

Conseil sexo: cinq choses que vous ne saviez probablement pas sur les zones érogènes

Les zones érogènes renferment certains secrets qui en disent long sur la méconnaissance du sexe chez le genre humain.

Le sexe, c’est pour le plaisir… Mais ce qui donne ce plaisir si agréable, ce sont les zones érogènes. Si certaines sont évidentes comme le clitoris ou le gland, certaines sont plus surprenantes. Souvent un vecteur du plaisir, ce point sensible et la chose à aller chercher chez son ou sa partenaire pour éprouver du plaisir dans l’acte sexuel. Mais les zones érogènes renferment de nombreuses surprises. La preuve !

1 Ce sont des terminaisons nerveuses

Alors qu’est-ce qui fait une zone érogène? Tout d’abord, ce sont les terminaisons nerveuses. En effet, les zones érogènes sont simplement des endroits du corps plus sensibles du fait de leurs positions dans le système nerveux. Elles seront plus forte en fonction de leur liberté et de leur enveloppe charnelle. Autrement dit, plus la peau est fine sur ces nerfs, plus la sensation sera forte.

2 La femme a 46 zones érogènes

Et oui messieurs… Pour connaître toutes les zones érogènes, il faut avoir fait médecine… Non, pas d’inquiétude. Mais au total la femme est très bien fournie en nombre de vecteurs de plaisir, même si certains sont plus efficaces que d’autres. Parmi les zones érogènes les plus célèbres, on retrouve notamment le clitoris, les mamelons ou le pointG. Mais le Tibia, le nez, le coude et la tempe en font eux aussi partis.

3 Non, l’homme n’a pas que le pénis comme zone érogène

Tout le monde pense à tort que l’homme n’a qu’une seule zone érogène et qu’elle est forcément sur le pénis. Alors oui, le pénis concentrent les principales zones érogènes du sexe masculin, mais ce n’est pas tout. En effet, l’homme en a lui aussi 46. Comme sur le sexe féminin, il existe plusieurs zones érogènes sur le pénis mais la joue, les épaules et l’omoplate sont aussi des zones sensibles.

4 Certaines n’ont rien à voir avec le sexe

Si l’on regarde bien, le tibia est une zone érogène. Alors pourquoi ? Parce que tout simplement, les zones érogènes ont pour but de donner des sensations à votre corps. Même si la langue a un côté sensuel, la terminaison nerveuse sert avant tout à détecter les goûts. C’est le cas du toucher ou du nez pour l’odorat… Alors, bande de petits coquins, utilisez plus souvent vos zones érogènes !

5 Elles n’ont pas toutes le même effet sur des personnes différentes

Il existe au total 46 zones érogènes sur le corps humain. Chacune d’elles peuvent être utilisées lors de l’acte sexuel. Mais si certains aiment les pieds et d’autres la nuque, c’est avant tout pour la sensation que cela procure. Ainsi on retrouve des femmes clitoridiennes et vaginales. Le premier groupe et plus sensible au frottement du clitoris, le second à la pénétration vaginale… Reste à savoir dans quel groupe vous vous situez !