Découvertes
Partager sur

Comment le vin rouge peut vous éviter d’aller chez le dentiste!

Le vin ne cesse de marquer des point au près des scientifques. En effet, les avantages fournis par le breuvage sont nombreux!
Partager
Partager sur Facebook

Le vin ne cesse de marquer des point au près des scientifques. En effet, les avantages fournis par le breuvage sont nombreux!

Quoi de mieux qu’un bon verre de vin rouge après une journée de travail? Ce n’est pas les français qui diront le contraire! Du moins, pas vous! Vos amis vous critiquent souvent pour votre amour du vin? On vous dit qu’en consommer est mauvais pour la santé? Qu’il fait grossir et que votre foi va en pâtir? Et bien n’écoutez pas les jaloux!

En effet on a une super nouvelle pour vous! Le vin peut vous éviter d’aller chez le dentiste. Et donc de faire vous permet de faire des économies Et on vous promet que ce n’est pas une blague! Servez vous un grand verre de vin rouge pour lire cet article et détendez vous!

Le vin votre meilleur allié de votre bouche!

En effet, de nombreuses études avaient déjà prouvé les effets bénéfiques du vin pour les autres parties du corps. S’il est consommé avec (grande) modération il est bon pour le coeur. Il comporte aussi des propriétés anticancéreuses. De plus il diminue les troubles de la mémoire.

Mais les pouvoirs magiques du vin ne s’arrêtent pas là! Il est aussi bon pour notre hygiène buccale! C’est une étude anglaise qui le prouve! Publiée dans Journal of Agricultural and Food Chemistry, elle explique plusieurs choses.

Tout d’abord le vin rouge contient des antimicrobiens. Ainsi ils contribuent à éliminer les bactéries présentes dans la bouche. Ces dernières sont à l’origine des caries, des maladies de la gencive et de la perte des dents.

Mais comment arrive-t-il à soigner notre bouche? Et bien c’est parce qu’il possède des polyphénols. Ces derniers ralentissent la croissance des bactéries. Comparé à d’autres liquides, c’est le vin rouge qui s’est montré le plus efficace pour éliminer les bactéries.

Ainsi les chercheurs prévoient d’exploiter cette découverte dans les dentifrices ou les bains de bouche.