fbpx
Découvertes
Partager sur

Cigarettes électronique: elles sont sur le point d’être interdites aux États-Unis

Cigarette électronique: elles sont sur le point d’être interdites aux États-Unis
Partager
Partager sur Facebook

Hier, le gouvernement américain a annoncé l'interdiction dans les prochains mois des cigarettes électroniques aromatisées.

Les e-cigarettes ont remplacées les cigarettes. Une nouveauté qui n’a pas encore dévoilé tous ses effets secondaires à long terme. Donald Trump a donc décidé de l’interdire. MCE vous détaille l’affaire !

Cette nouvelle tendance semblait être une option durable pour les accros à la nicotine. Mais de récents cas ont inquiétés les instances de santé. Très populaires aux USA, ces cigarettes next gen pourraient être interdites. Le problème n’est d’ailleurs pas la cigarette en elle-même. Ce sont les arômes qui seraient la cause du danger. En effet, ils pousseraient les jeunes à commencer à fumer. Une pratique qui les rendraient ensuite addict.

Aux Etats-Unis, les chiffres sont alarmants. Un lycéen sur quatre vapoterait selon une enquête. Cet été, 450 cas de maladies auraient été causés par un des arômes. Six décès seraient même dû à ces produits. Le taux de jeunes accros à la nicotine a aussi augmenté. Les mineurs apparaissent donc comme première cible de ces produits nocifs. Des chiffres qui inquiètent déjà.

Les e-cigarettes aussi nocives que les cigarettes classiques ?

Les USA auraient donc pris une mesure radicale. Hier, Donald Trump s’est opposé à cette tendance. « Beaucoup de gens pensent que le vapotage c’est génial. Ça n’a rien de génial. Cela crée plein de problèmes » a-t-il dit. « Nous ne pouvons pas accepter que les gens tombent malades. Et nous ne pouvons pas accepter que ça touche nos enfants » a-t-il ajouté. Il a précisé que le texte de loi paraîtra dans quelques semaines. Il entrera en vigueur 30 jours plus tard.

« Nous avons l’intention de faire sortir du marché les e-cigarettes aromatisées. Il faut renverser l’épidémie très inquiétante d’usage d’e-cigarettes chez les jeunes » a affirmé Alex Azar, secrétaire d’Etat à la Santé. Une décision peut-être motivée par ces premiers cas. Les goûts menthol et fraise par exemple, vont être bannis.

Une réponse rapide à un problème mondial. Les arômes doivent-ils être bannis des shops d’e-cigarettes? Affaire à suivre…