fbpx
Découvertes
Partager sur

Canicule: nu sur son scooter, il se fait interpeller par la police !

Canicule nu sur son scooter, il se fait interpeller par la police !
Partager
Partager sur Facebook

La canicule s'abat sur la France et sur l'Allemagne. Un homme décide alors de sortir nu sur son scooter, mais la police l'interpelle.

La canicule nous fait parfois faire n’importe quoi. Il faut dire qu’avec ces fortes chaleurs, la sueur commence à nous monter à la tête. Chez certaines personnes plus que d’autres. Notamment un homme allemand qui avait vraiment très chaud. Les hautes températures vont jusqu’à lui faire tomber ses vêtements. Alors qu’il prenait la route tranquillement, nu sur son scooter, la police l’interpelle puis le relâche.

Le 24 juin 2019 sonna l’alerte en France et en Allemagne. Depuis 4 jours, des millions d’individus luttent pour trouver un petit coin rafraîchissant. Ventilateur, clim, Brumisateur, bouteille d’eau sur le visage mais aussi des glaçons sur la peau; tous les moyens sont bons pour se sentir plus frais quand on habite en ville ! Jusqu’au moment où un allemand, qui n’en pouvait plus, décide d’adopter le style « nu » sur son scooter.

Canicule : le coup de chaud qui met à nu

C’est à Brandebourg dans le nord-ouest de l’Allemagne que la police tombe sur « Adam dans son Eden ». Un Adam en tenue d’Eve… Rien que ça ! Le mardi 25 juin 2019, les forces de l’ordre allemande en prennent donc plein les yeux ! Le motocycliste n’avait que le visage de couvert (par son casque), le reste de son corps était, à l’inverse, très, très visible.

La police interpelle donc cet homme. Lorsque un des officiers lui demande pourquoi il expose sa nudité, l’inculpé répond alors avec stupeur : « ben il fait chaud, non ?« . Une scène cocasse et surtout comique. Contrôle, remontage de bretelles, l’individu se voit dans l’obligation d’enfiler un short avant de repartir vers l’horizon. C’est en tous cas ce que le média Sudinfo rapporte.

Cette situation ne dérange personne en Allemagne. C’est la raison pour laquelle l’homme a donc pu reprendre la route. En France, la loi est beaucoup plus restrictive. Un acte de la sorte est considéré comme une « exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public. »La loi punit ce comportement par une très lourde sanction : 1 ans d’emprisonnement avec en complément 15 000 euros d’amende. 

L’homme ne va probablement jamais venir passer ses étés en France…