fbpx
Découvertes
Partager sur

Canicule: la France vit les nuits les plus chaudes de son histoire !

Canicule: la France vit les nuits les plus chaudes de son histoire !

La canicule atteint des sommets, en effet, jeudi connaît des températures spectaculaires pour l'Hexagone.

Comme vous avez pu le constater ces derniers jours, c’est la canicule. En effet, même dormir est devenu une affaire complexe ! Ainsi, ce jeudi s’annonce comme la journée la plus chaude de l’année avec des records de température un peu partout en France.

Canicule : une chaleur déconcertante

Nos meilleurs alliées de cet été, clim et ventilateur n’arrive pas à contrer la chaleur. En effet, le mercure va taper dans les 40°C et plus. Ce qui entraîne la vigilance rouge de 20 départements en France. « C’est la première fois que cela touche des départements du Nord de notre pays » explique la ministre de la Santé Agnès Buzyn. En effet, les populations ne sont pas habituées à des chaleurs aussi forte. « C’est la raison pour laquelle je demande qu’on redouble d’attention (…) Personne n’est sans risque face à de telles températures. »conclut-elle.

Depuis 9h ce matin, la température augmente de 2 degrés toutes les heures. Ainsi, à 15h Paris atteint les 41.7°C. Météo France publie sur Twitter le suivit de cette journée de canicule dans les différents départements. On découvre donc que la canicule touche aussi le Nord. En effet, pour la première fois les 40°C passent dans le Pas-de-Calais, par exemple.

Météo France rencontre des bugs depuis hier. En effet, les français se connectent en folie sur le site, notamment sur les pages de prévisions par villes. « Nous avons eu beau augmenter la bande passante, ça ne suffit pas », explique Météo-France. La température de la nuit de mercredi à jeudi est supérieur à la pire journée de canicule de 2003. Ce qui a donc affolés les français.

Ainsi, sur les réseaux sociaux, on peut lire : « C’est triste, mais quand on se rend compte qu’on veut fonder une famille, faire des enfants pour qu’ils finissent brûler sur cette planète dans 50 ans, on remet donc ses projets en question ».