fbpx
Découvertes
Partager sur

Campus: Une pub en plein Paris incite les étudiantes à se prostituer !

Campus Une pub en plein Paris incite les étudiantes à se prostituer grande
Partager
Partager sur Facebook

Une pub pour un site de rencontre en ligne circule en plein Paris. Le problème, c’est qu’elle promeut la prostitution des étudiantes...

Les étudiantes parisiennes sont clairement interpellées dans une pub pour un site de rencontre qui les incite à se prostituer.

Une pub qui fait polémique !

A Paris depuis quelques temps, une pub pour un site de rencontre un peu particulier circule. C’est une publicité pour le site de rencontre RichMeetBeautiful.fr, qui semble vanter la prostitution estudiantine.

En effet, cette publicité ambulante avait déjà été installée près des facs à Bruxelles. Et cela avait crée une vive polémique. Elle avait dû être retirée, suite à la pression des étudiants et du corps professoral.

Mais désormais, c’est aux abords des facs de Paris que circule cette publicité. A une modification près : elle s’adresse désormais autant aux filles qu’aux garçons.

Capture d'écran Twitter, les étudiants choqués par cette pub

Capture d’écran Twitter, les étudiants choqués par cette pub

Si cette pub fait autant polémique, c’est qu’elle incite directement les étudiants à arrondir leur fin de mois en sortant avec un vieux riche. En effet, le slogan est on ne peut plus clair : « Hey étudiant(e)s ! Romantique, passion et pas de prêt étudiant : sortez avec un Suggar Daddy ». Pour ceux qui ne connaissent pas l’expression, Mouloud Achour expliquait sur Clique : « Un Suggar Daddy, c’est un homme mûr qui entretient financièrement une jeune fille en échange de sa compagnie. » Le message est donc clair.

Les étudiants en colère

Pourtant, RichMeetBeautiful.fr se défini simplement comme : « un réseau de rencontre en ligne pour hommes et femmes adultes de plus de 18 ans, à la recherche d’une relation mutuellement avantageuse ».

Mais cette justification ne passe pas. Pour les étudiants de Paris qui ont vu cette pub ambulante débarquer sous leur fenêtre, le site a bel et bien des connotations sexuelles. Rien que les couleurs or et rouge utilisées pour cette publicité ne font pas penser à un simple site de rencontre en ligne.

La société n’a pas réagit, mais toute cette campagne semble être dans une optique de provocation. En effet, Nicolas Poincaré a posté un tweet expliquant qu’après les avoir critiqué à la radio, la pub s’est déplacé jusqu’à eux !

Capture d'écran Twitter, la pub en bas d'Europe 1

Capture d’écran Twitter, la pub en bas d’Europe 1