fbpx
Découvertes
Partager sur

Australie: des scientifiques inventent le préservatif bio

Australie: des scientifiques inventent le préservatif bio

Un préservatif à base végétale ? L'Australie l'a fait, avec l'utilisation de Spinifex, une plante du pays.

« Le Saint Graal du caoutchouc naturel ! Et en affinant davantage notre innovation, nous pourrons concevoir un préservatif en latex 30% plus fin que celui existant » a affirmé au Medical Daily, Darren Martin, un des scientifiques à la base de cette découverte. Un nouveau préservatif qui a donc été conçu par les chercheurs de l’université de Queensland en Australie. Une petite révolution puisque c’est une capote faite à partir d’une plante australienne appelée la Spinifex. Selon les chercheurs, il est « aussi fin qu’un cheveu » sans être moins solide que les préservatifs déjà présents sur le marché.

La production de ce préservatif pourrait aider les tribus aborigènes.

Si un jour ce type de préservatif est commercialisé à grande échelle ce pourrait très bien être bénéfique pour les aborigènes d’Australie. En effet, ceux-ci récoltent et utilisent déjà la Spinifex. Les populations aborigènes trouveraient là une nouvelle source de revenus. Le préservatif pourrait donc entraîner la création d’un nouveau marché économique qui aiderait les tribus aborigènes australiennes. Une innovation qui aurait différentes vertus donc.

Qu’est-ce que la Spinifex ?

La Spinifex est une plante endémique, ce qui signifie qu’elle est spécifique à une région. Elle pousse principalement dans des terres reculées d’Australie. On la trouve uniquement dans les régions côtières humides. D’habitude elle est plutôt utilisée pour fixer les dunes de sable ou les sols le long des plages. Une nouvelle utilisation qui n’a donc rien à voir. Ses propriétés élastiques et adhésives ont poussé les scientifiques à se pencher sur son utilisation en ce qui concerne la confection du préservatif bio. Cependant, celui-ci n’est pas la première invention originale en matière de protection. En effet, des étudiants anglais avaient déjà eu une idée pour le moins surprenante. Ils ont inventé le préservatif qui s’illumine en cas de maladie sexuellement transmissible. Un code couleur pour chaque MST : vert pour la chlamydia, bleu pour la syphilis ou encore jaune pour l’herpès.