fbpx
Découvertes
Partager sur

Anti-gaspillage: les deux applications à avoir absolument !

Anti-gaspillage les deux applications à avoir absolument grande
Partager
Partager sur Facebook

De nombreuses applications voient le jour, et permettent de lutter contre le gaspillage alimentaire. Les commerçants bradent les invendus en fin de journée.

Les applications anti-gaspillage alimentaire sont de plus en plus nombreuses sur le marché. En France, elles permettent de faire baisser le nombre d’invendus.

La lutte contre les invendus

Depuis l’arrivée des Smartphone, de nombreuses applications voient le jour. Certaines sont bien plus utiles que d’autres C’est le cas par exemple des nouvelles applications qui permettent de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Le but est de récupérer des produits frais à prix réduits, car la date de consommation ne permet pas de les conserver plus longtemps. Ainsi, ces applis luttent contre le gâchis. Car en France, chaque année, 10 millions de tonnes de nourritures sont jetées à la poubelle.

Cela représente plus de 150kg par habitant. Le gaspillage alimentaire est un véritable fléau écologique et économique. A Paris, entre 2013 et 2016, le nombre de produits alimentaires non consommé par les ménages a doublé !

L’idéal, pour les commerçants, serait de pouvoir donner leurs invendus à des associations pour venir en aide aux démunis. Cependant, rare sont les associations a accepter. En générale, elles préfèrent être prévenus en avance des quantités. Or, les commerçants ne peuvent pas prévoir.

Les applis prennent le relai contre le gaspillage alimentaire

Alors plusieurs start-up ont misé sur la lutte anti gaspi. En France, on a désormais accès à plusieurs application nous permettant d’acheter ces invendus à prix (très) réduit.

C’est le cas par exemple d’Optimiam. Elle permet à une entreprise souhaitant écouler ses invendus d’en faire bénéficier un internaute. Le responsable de l’application explique : « Par notre travail, nous contribuons à réduire le gaspillage alimentaire ». Ils sont ainsi parvenus à sauver 24 tonnes de nourritures depuis la création il y a seulement 3 ans.

Mais Optimiam ne sont pas les seuls sur le marché. Il y a également To Good To Go, présente en France et dans d’autres pays. C’est même le leadeur sur le marché français. Plus de 2000 enseignes participent à ce projet, dans 38 villes.

La plupart du temps ces commerçants sont traiteur, boulanger, pâtissier, car ce sont les produits qui se conservent le moins longtemps. Alors pour lutter contre le gaspillage, il nous suffit de regarder sur notre Smartphone les commerces autour de nous qui proposent des repas à prix réduit. Un bon moyen pour les étudiants de bien manger sans se ruiner !

Et en ce qui concerne le leadeur du marché français, il se rémunère en récupérant 1 euros de commission à la charge des commerçants pour chaque transaction.