Découvertes
Partager sur

Amour: la majorité de couples se forment sur des sites de rencontre !

Partager
Partager sur Facebook

D’après une étude, les couples se forment désormais sur internet. Les sites de rencontre permettent de créer des relations amoureuses.

Les applications de rencontre en ligne permettent à des nombreux couples de se former.

L’amour 2.0

Avant, on rencontrait notre partenaire par le biais d’amis en commun, au travail, ou même lors d’une soirée. Désormais, les rencontres dans la vraie vie semblent être résolues. Se rencontrer sur Meetic ou sur Tinder fait désormais (presque) parti de la norme. Même si ce sera un peu ridicule à annoncer à vos enfants, tant que ça marche il faut en profiter.

Et c’est que les gens font. En effet, selon une étude, la plupart des couples se forment aujourd’hui grâce à des sites de rencontre. Bienvenu dans le monde de la drague en ligne. L’aspect dangereux de ces sites était très critiqué auparavant. On rappelait sans cesse qu’il fallait faire attention, que n’importe qui peut se créer un profil. Désormais ces règles semblent être intégrées en nous.

Les sites de rencontre font parti du quotidien

Et de plus en plus de gens osent alors utiliser les sites de rencontre. Parmi vos proches, certains se sont peut-être rencontrés via un de ces sites. Et il y a forcément un de vos potes qui s’amuse à draguer sur les applis de rencontre. Et bien il faut croire que parfois ces rencontres débouchent sur de vraies relations sérieuses.

D’après cette étude, la drague sur internet est l’une des façons les plus courante de rencontrer l’âme sœur. Le site de mariage The Knot a mené sont enquête.

Parmi les 14 000 américains mariés (ou sur le point de le faire) interrogés, 17% affirment avoir rencontré leur partenaire sur un site de rencontre. Cela équivaut à 2 380 personnes. C’est un chiffre égal aux rencontre faites par des amis en commun. Suivent ensuite les rencontres à l’école et au travail.

Internet serait donc l’endroit idéal pour faire des rencontres, à condition de se méfier.