Découvertes
Partager sur

Les adolescents accros à leur Smartphone ont plus de risque d’être dépressifs ou anxieux

Partager
Partager sur Facebook

Le résultat de cette nouvelle étude est assez inquiétant. Il semblerait que les adolescents dépendants à leur téléphone aient plus de risques de devenir anxieux ou dépressif.

La dépendance au Smartphone pourrait perturber la santé mentale des adolescents. Ils ont ainsi plus de risques de devenir dépressif ou anxieux.

Pose ton téléphone

De nos jours, il semblerait que ce soit peine perdue pour les parents. Ils n’essaient même plus de faire décrocher leurs ados de leur téléphone portable. Et les enfants en réclament un de plus en plus tôt, parfois même dès l’école primaire. Jusqu’à maintenant, les avis divergeaient en ce qui concerne la dangerosité des ondes émises par ces téléphones portables. Mais une étude révélée suite à la réunion annuelle du RSNA à Chicago risque de faire du bruit. En effet, il semblerait qu’il y ait plus de danger dans l’addiction au Smartphone que dans le simple fait d’envoyer beaucoup de SMS.

En fait, les adolescents qui dépendent de leur téléphone souffrent en réalité d’un déséquilibre chimique dans leur cerveau, qui les prédispose alors à la dépression et à l’anxiété. Une étude a été menée auprès de 19 volontaires filles et garçons de 15,5 ans en moyenne et dépendants au Smartphone ; ainsi que 19 témoin en bonne santé. Et le résultat est étonnant. Les adolescents accros à leur téléphone portable présentaient un taux anormalement élevé de certaines substances qui jouent un rôle important pour le déclenchement de la dépression et de l’anxiété.

Ces deux substances sont deux neurotransmetteurs : le GABA qui ralenti les signaux du cerveau, et le Glx qui provoque une excitation électrique des neurones. Mais une thérapie comportementale pourrait normaliser les taux de GABA et Glx chez ces jeunes accros.

Un phénomène de société

De nos jours, le Smartphone est un véritable objet du quotidien. 82% des Américains en utilisent un. Pour 92% d’entre eux, c’est pour faire du shopping. Pour 78% c’est en prenant leur repas. Et 92% des adolescents américains qui en ont un assurent être en ligne tous les jours. Côté France, c’est à peu près la même chose. 77% des Français ont un Smartphone. Et ils l’utilisent environ 26 fois par jour, voir même 50 fois pour les plus jeunes.