fbpx
Découvertes
Partager sur

Fish pédicure : c’est pas toujours le pied !

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation s’inquiète de l’hygiène de cette pratique très en vogue qui consiste à plonger ses pieds dans un bac rempli d’eau et de petits poissons

L’offre est originale mais pas toujours très hygiénique. La fish pédicure ou fish spa, une pratique débarquée d’Asie il y a trois ans, consiste à plonger ses pieds dans un bac rempli d’eau et de petits poissons. Depuis son apparition en France, le succès de ce soin est grandissant.

Mais un rapport de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses) pointe du doigt les risques sanitaires de cette pédicure « écolo ».

Germes et autres mycoses

A ce jour, aucune réglementation n’encadre la fish pédicure. L’eau utilisée ne peut être désinfectée au risque de tuer les poissons. Les problèmes se posent donc pour les clients porteurs de germes ou de bactéries types mycoses ou maladies de peau qui peuvent donc se transmettre à d’autres personnes.

Selon l’Anses, il n’y a pas de danger sur la santé des personnes saines. Il en est autrement pour les diabétiques, par exemple, qui présentent souvent des lésions aux pieds. Les personnes dont le système immunitaire est fragilisé ou qui ont des plaies cutanées sont également vulnérables à ce genre d’infections et doivent donc éviter ce soin.

Le Garra rufa utilisé par les spas

Les fish spas sont censés utiliser des « Garras rufas » aussi appelés poissons docteurs car ils n’ont pas de dents et aspirent les peaux mortes.

Or, de nombreux instituts détournent cette règle et se servent de poissons plus gros dotés de dents. Résultat : les petits animaux peuvent causer des plaies facilitant ainsi la transmission de maladies.

F. G.

Photo CC @Getty Images