fbpx
Découvertes
Partager sur

Péter dans l’avion est bon pour la santé

Péter dans l’avion est bon pour la santé
Partager
Partager sur Facebook

Une très sérieuse étude de plusieurs médecins reposant sur la question des « flatulences dans les airs » vient d’être publiée. Si le sujet fait sourire, les résultats sont étonnants

Petit, il est synonyme de fou rire, en grandissant il devient un problème pour ces dames. Certains hommes, quant à eux, n’hésitent pas à faire partager (avec joie parfois) l’odeur de leur postérieur. Quoiqu’il en soit, dans un endroit aussi confiné que l’avion, on a tendance à tenter de se retenir d’émettre des flatulences, ce qui serait mauvais pour la santé. Plusieurs symptômes tels que l’indigestion et des brûlures d’estomac sont à craindre si l’on s’abstient de péter. D’autant plus que pour se retenir, il faut se concentrer, ce qui peut devenir un facteur de stress supplémentaire.

Les gaz sentent plus en première classe qu’en classe économique

La première fois que vous sortirez de l’avion et que vous passerez devant la première classe, vous pourrez sûrement constater que l’odeur de pet y est plus importante. La raison ? Les sièges en cuir absorbent de 50% moins les odeurs, comparé au tissu des sièges éco. La solution serait donc d’incorporer du charbon à l’intérieur de tous les sièges, matériau capable de neutraliser les odeurs. En attendant le ravalement des fauteuils de nos chers avions, il y a plusieurs alternatives. Soit vous prenez votre mal en patience au risque de vous faire mal à l’estomac, soit vous pouvez toujours vous lâcher et faire dispersion lors d’une petite ballade dans les allées de l’avion ou, pourquoi pas, accuser votre voisin…!

S. C.