fbpx
Découvertes
Partager sur

Manger des insectes pour être en bonne santé

Manger des insectes pour être en bonne santé
Partager
Partager sur Facebook

Selon un rapport de l’ONU, manger des insectes serait un apport conséquent pour l’organisme. Vous en doutez, et pourtant il va falloir s’y plier en vue des crises agro-alimentaire et écologique. Préparez vos estomacs

Près de deux milliards d’êtres humains en consomment régulièrement. Ils apportent des protéines, des minéraux et des matières grasses.

Vous pensez à des compliments alimentaires ? Vous avez tout faux. Il s’agit en effet d’insectes. Ces bestioles sont considérées comme l’alimentation du futur par la FAO (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Les insectes bons pour la santé et pour l’écologie

Le rapport faisant l’apologie des insectes pour la santé a été rendu par Eduardo Rojas Briales, à Rome. Ce chercheur a réussi à prouver l’utilité sanitaire, économique et écologique des insectes au quotidien : alors que huit kilos d’aliments sont nécessaires pour produire un kilo de viande, seulement deux sont prescrits pour un kilo d’insectes.

Selon le rapport, ces petites bêtes peuvent être consommés entiers ou réduits en poudre ou pâte et incorporés à d’autres aliments. De plus, les déchets, les compostes ou encore les lisiers sont requis pour l’élevage d’insectes. Nous sommes loin du gavage intensif et des mauvais traitements subits par les animaux dans les abattoirs.

L’élevage d’insectes seraient donc une solution pour l’écologie et l’économie qui sont aujourd’hui en grande crise et qui pèsent lourdement sur les effets de serre, la pollution des eaux et de l’air.

Des vers de terre en plat de résistance

D’ici à 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d’animaux élevés chaque année, a annoncé la FAO.

Les insectes se révèlent être le futur de l’humanité ; une entreprise sud-africaine pratiquant l’élevage de mouches à grande échelle a d’ailleurs été primée par l’ONU.

Manon Monmirel

Photo CC @Jérôme Fouquet/Ouest France