fbpx
Découvertes
Partager sur

Sommes-nous plus infidèles l’été ?

Tout semble moins pénible au soleil. Autant dire que les premières chaleurs habillent si bien la saison estivale qu’elle est la période idéale pour connaître de nouvelles amourettes. Qu’à cela ne tienne, les Français, le soleil et l’infidélité ne font qu’un

Elles approchent à grand pas, les vacances d’été et leurs longues journées baignées de lumière, de couchers de soleil, et d’apéros tardifs. Avant tout, l’été marque le début des vacances, les vraies, celles où l’on aime rien faire à part se poser sur une serviette et regarder les corps qui s’affichent sur la plage. Même en couple, il arrive bien souvent que chacun parte de son coté prendre l’air avec ses amis respectifs. Le moment de se retrouver sans sa moitié mais aussi et surtout de se laisser (un peu trop ?) aller. Plus d’un français sur deux profite de cette période loin des soucis et proche du soleil pour se laisser aller.

Les infidèles cachent presque tous leurs escapades

Toutes les vérités ne sont décidément pas bonnes à dire. Rares sont ceux qui avouent leur sortie de piste à leur partenaire. Ce qui se passe en été doit rester en été, voilà l’adage qui habille si bien l’escapade des Français. Les plages les plus propices à l’infidélité se situent en Espagne, aux Caraïbes, en Thaïlande et en Turquie. Si très peu de ces idylles de vacances ont un lendemain, l’intérêt reste toujours le même : l’aventure, la nouveauté et l’aspect du risque.

Le soleil est donc bon pour le moral mais aussi pour la libido. Les infidèles l’ont bien compris et profitent de ce moment loin des contraintes et du risque de se faire attraper pour rentabiliser la plage jusqu’au bout de la nuit !

S. C.

Photo CC @capture d’écran film San-Antonio