fbpx
Découvertes
Partager sur

Tromperie : comment réagir après le drame ?

Tromperie, adultère, trahison. Des mots qui réussissent à mettre des frissons à qui veut l’entendre. Pourtant, la tromperie existe depuis des lustres et n’est pas prête de disparaître avec le temps. Le souci est de savoir comment réagir dans ces cas-là et de réussir à faire face

La tromperie n’étonne plus personne à l’heure actuelle, et tout le monde, ou presque, la redoute. En couple depuis des années ou encore depuis quelques semaines, personne n’est à l’abri. Lorsque cela arrive, les réactions sont différentes en fonction des personnes, des caractères, des sentiments, … Des facteurs qui sont très importants à prendre en compte. Une chose est certaine, cela fait souffrir, énormément souffrir, d’autant plus si la relation et les sentiments sont très forts. La première question que l’on se pose est : pourquoi moi ? . Une question qu’il faut rapidement s’enlever de la tête car non, cela arrive à beaucoup plus de gens que l’on ne le croit. Parlez-en dans votre entourage et vous verrez, c’est une chose qui est malheureusement courante.

« Pourquoi moi ? »

Oubliez tout de suite le pourquoi moi ? . Il faut effectivement essayer de tasser les choses rapidement, et tenter par tous les moyens de vous calmer, mais aussi de vous détendre, malgré la situation très difficile qui se déroule devant vous. Bien entendu vous êtes malheureux et votre cœur est déchiré par cette nouvelle que vous apprenez, mais la première chose à faire est de ne pas se laisser emporter par la colère qui monte en vous et de tenter d’avoir une discussion calme et réfléchie avec votre partenaire. Dans ces moments-là, il y a un million de questions qui surgissent dans votre esprit Pourquoi ? Avec qui ? Comment ? Où ? Quand ? . Laissez-vous quelques minutes et proposez lui d’en discuter « calmement » afin qu’il vous explique l’histoire en repartant de zéro. Précisez-lui que si vous faite cette démarche c’est bien entendu pour tenter d’y voir plus clair et d’essayer de sauver votre couple.

« Il a dû vraiment me prouver qu’il était amoureux de moi »

L’épreuve des confidences et des explications passées, c’est à vous de juger s’il est faisable, et possible, de continuer cette relation malgré la tromperie. Vous avez les cartes en main, et vous êtes le seul capable de décider s’il est possible de passer au-dessus de l’incident. Prenez du temps pour réfléchir et ne vous précipitez pas dans votre choix.

Dans tous les cas, les deux décisions seront difficiles à vivre. Si vous souhaitez continuer avec votre partenaire, les premières semaines vont être compliquées et il vous faudra de la force et de la volonté pour retrouver la confiance que vous avez perdue. Bien entendu votre homme doit lui aussi vous aider en guise de pardon, et faire ses preuves dès qu’il en a l’occasion pour se faire « pardonner » cette misérable erreur. Avec le temps il est possible que les choses s’arrangent, des témoignages exclusifs MCE le prouvent : Mon copain m’avez trompé. Après avoir écouté ses explications, j’ai réalisé qu’il avait fait une énorme erreur et qu’il regrettait atrocement. Au début ça a été difficile de lui faire à nouveau confiance et il a dû vraiment me prouver à quel point il était amoureux de moi. Mais aujourd’hui on est reparti sur de très bonnes bases et cela fait 1 an que nous sommes ensemble , explique Marie. D qui a souhaité rester anonyme.

Si en revanche vous souhaitez mettre fin à votre relation, cela va être très difficile au début de reprendre confiance en la gente masculine, mais aussi en vous. Ne vous inquiétez pas, le temps fera son œuvre. Pensez à vous, au fait que vous méritez mieux qu’un homme qui ne vous respecte pas. La tristesse et la colère sont parfois très fortes dans ces moments-là. De la haine envers le monde entier se dégage de vous, mais il ne faut pas baisser les bras et accrochez-vous aux petites choses de la vie qui réussissent à vous remonter le moral. Essayez de vous confier à vos proches pour exhorter les sentiments les plus enfouis. Parler et la meilleure des thérapies et c’est vous accrochant et en ne baissant pas les bras que l’on s’en sort. Rappelez-vous surtout d’une chose : on se remet de tout.

C.R.