fbpx
Découvertes
Partager sur

Quels sont les grands fondamentaux de la drague ?

Quels sont les grands fondamentaux de la drague ?
Partager
Partager sur Facebook

Bien souvent la première impression est la bonne. Selon le psychologue Nicolas Gueguen, il y a des codes à savoir décrypter et des comportements plus « rentables » que d’autres. Suivez le guide

Avant l’amour, le grand, le véritable, il y a une étape primordiale : plaire. Savoir jouer des codes, les comprendre pour mieux les apprivoiser. Parce que l’alchimie se fait toute seule, il s’agit néanmoins de savoir la provoquer.

Non pas qu’il faille comparer l’homme à un animal en rut mais la parade amoureuse est avant toute chose instinctive et (presque) spontanée. La séduction, un art délicat, et une première approche qui s’établira bien souvent par le regard. Après tout, ne dit-on pas qu’il est le miroir de l’âme ?

Un seul coup d’œil et l’on peut en savoir beaucoup sur la personne qui nous plaît. Par exemple, si elle insiste sur la durée, c’est que vous lui plaisez. Une provocation indirecte qui en dit long.

La durée du regard indique le niveau d’excitation

Selon la revue Achieves of Sexual Behaviour, si le regard dure moins de 4 secondes, il vous faudra être téméraire, ce n’est pas gagné. On peut toujours se rassurer en se disant que la personne est timide.

Entreprenant(e) ou non, l’attirance prendra le dessus. Après cet échange qui a réveillé vos sens, il s’agit de mettre en route le second signal : le sourire. Ne vous êtes-vous jamais fait la réflexion que cette fille, pas forcément le canon de l’année, vous avez tapé dans l’œil (et pas que le vôtre) ?

Regardez de plus près, elle sera souvent souriante et plutôt spontanée. Une personne avec un large sourire met à l’aise et indique une fille extravertie et bien des ses talons. Là aussi, il s’agit avant toute chose de rester naturelle, vous ne posez pas pour une photo de classe.

Plus de partenaires sexuelles pour les hommes aux voix graves

C’est parti mon kiki. Il est temps de passer aux choses sérieuses. Le courant passe bien. Le premier contact verbal doit se faire. Se présenter, tout en contrôlant la tonalité de sa voix. Chanceux les hommes aux voix graves qui (c’est scientifiquement prouvé) ont plus de partenaires sexuels que les autres. Idem pour les femmes à la voix aiguë (pas nasillarde) qui évoque une certaine innocence et sont jugées plus fécondes.

Une fois que le nom, le métier, le pourquoi du comment vous vous êtes retrouvés là et blablabla ; place à l’humour. Vous n’êtes pas le roi des blagues, le but étant au moins de faire sourire. Le rire met en confiance les femmes, d’où l’adage femme qui rit à moitié dans son lit. C’est bien beau, mais vous n’avez pas fait tout ça pour trouver votre nouveau meilleur(e) ami(e).

De l’interaction sociale, il faut passer à l’interaction physique. Lui proposer une danse, d’aller fumer une cigarette, de sortir dans un endroit moins bruyant. En un mot, symboliser votre alchimie en vous mettant à part, rien qu’à deux. Un geste sur l’avant bras, le prendre par la taille…laissez-vous guidez par votre désir. On évite le contact trop direct de la main sur la fesse, cela va sans dire.

S. C.