Découvertes
Partager sur

L’alcool donne-t-il de l’énergie ?

L’alcool donne-t-il de l’énergie ?
Partager
Partager sur Facebook

Un rapport du site très sérieux « Science News » délivre les résultats de recherches du 8 mars 2013. L’alcool active chez les gros buveurs un dérivé qui procure de l’énergie

Selon une étude menée par l’université de Yale aux Etats-Unis, les consommateurs d’alcool augmentent à long terme le niveau d’acétate dans le cerveau. Une molécule qui procure de l’énergie et qui se développe davantage dans les corps habitués à recevoir de l’alcool.

A l’image de celles et ceux qui soignent le mal par le mal en buvant un p’ti verre pour contrer la gueule de bois du lendemain. A l’inverse, le petit buveur qui consomme exceptionnellement de l’alcool élimine l’acétate bien plus rapidement.

Deux réactions différentes

Avec le temps, le corps, et particulièrement le cerveau, fait la distinction entre un métabolisme « alcoolique » et un métabolisme plus sain. Ainsi, le cerveau de celui qui boit beaucoup réagit d’une façon qui lui est propre en utilisant l’acétate en grande quantité, alors qu’il disparaît avec l’alcool lorsqu’il s’agit d’un petit buveur.

Ce qui pourrait expliquer que ceux qui ne boivent que très rarement ont tendance à être victime de gros coups de fatigue alors qu’ils n’ont bu qu’un verre ! Pour imager le phénomène, Science News le compare à une voiture. A faible carburant, la voiture passe à l’éthanol pour continuer de rouler. Ça y est, on a compris !

S. C.