fbpx
Découvertes
Partager sur

Abercrombie ne veut habiller que les femmes minces et riches

Abercrombie ne veut habiller que les femmes minces et riches

La marque de prêt-à-porter Abercrombie & Fitch souhaite trier sur le volet sa clientèle. Stigmatiser des potentiels clients selon leur taille de pantalon et l’état de leur compte en banque, en voilà une stratégie élitiste curieuse

Mike Jeffries est le PDG Abercrombie & Fitch. Visiblement très sûr de ses choix marketing, il assume avec une arrogance sans faille vouloir faire de ces sweats à capuche à message des it pièces exclusivement réservés à une certaine idée de la beauté. La marque a ainsi décidé de s’arrêter à la taille 38 pour les femmes. Une décision parfaitement revendiquée par Mike Jeffries dès 2006 : C’est la raison pour laquelle on engage des gens beaux dans nos magasins. Parce que les gens beaux attirent les gens beaux, et que l’on veut vendre nos produits aux gens beaux et cool. On ne vend à personne d’autre.
Il poursuit sa réflexion par une suite de clichés révoltant à l’heure où le harcèlement scolaire est enfin pointé du doigt dans chaque école, il y a les jeunes cool et populaires, et ceux qui ne le sont pas. On recherche les gamins cool, les américains beaux avec une super allure et plein d’amis. Plein de gens ne conviennent pas à nos vêtements, ne pourront pas convenir. Sommes-nous éliminatoires ? Absolument.

Sommes-nous éliminatoires ? Absolument.

Ces déclarations ne sont pas les uniques sorties de route tout aussi assumées et détestables de la part d’Abercrombie & Fitch. Un manager d’un magasin a révélé que les vêtements rapportés en boutique pour un simple petit défaut à raccommoder sont immédiatement brûlés. La marque a catégoriquement refusé de les donner aux associations caritatives pourtant demandeuses. La raison est là encore discriminatoire Abercrombie and Fitch ne veut pas laisser penser que n’importe qui, une personne pauvre, peut porter ses vêtements. Seuls les personnes d’une certaine stature peuvent acheter et porter le nom de la compagnie. Très classe.

Source: rue 89

Isabelle Lafond