Découvertes
Partager sur

En amour, pourquoi est-on jaloux ?

En amour, pourquoi est-on jaloux ?
Partager
Partager sur Facebook

La jalousie est un sentiment indissociable de l’amour. À croire qu’elle est signe d’une véritable alchimie. Et pourtant, elle peut être destructrice, allant jusqu’à salir votre entente au sein du couple, et bien souvent révélatrice d’angoisses personnelles

Difficilement gérable, la jalousie n’est pas toujours évidente à contenir. Générateur de conflit et de crise en tous genres, ce sentiment n’apporte pas grand chose de bon au sein d’une relation (quand bien même elle serait amicale). Alors pourquoi ce sentiment tellement destructeur ? Est-il à ce point incontrôlable ?

Une fois en couple, ou plutôt une fois amoureux, il arrive bien souvent qu’on fouille dans le passé de notre partenaire. De Facebook à ses anciennes photos, on veut savoir à quoi ressemblait son ex. Pourquoi ne sont-ils plus ensembles ? Nous ne voulons pas refaire les mêmes erreurs. On croit réussir à comprendre pourquoi leur relation a échoué afin de ne pas retomber dans les mêmes écueils. De cette façon, on fige l’autre dans ce qu’il a été, on empêche la relation d’aller de l’avant.

Etre jaloux, c’est se faire du mal

L’homme est autodestructeur en agissant de cette façon. Comme tout ce qui nous échappe -en l’occurrence le passé de notre partenaire- on en a peur. On cherche à comprendre. Et pourtant, il existe en chacun de nous un noyau de mystère, un jardin secret qui n’appartient qu’à nous. Nos propres parents ne connaissent pas tout de notre vie, loin de là. D’autant plus que si les ex-aventures de votre accompagnons sont assimilées à des rivales, il n’y a pas trente-six explications. Soit votre partenaire lui laisse toujours une place trop importante, soit celle qu’il vous laisse au sein du couple n’est pas suffisante. Enfin, les raisons peuvent être de nature plus profondes.

On est jaloux pour fuir des angoisses existentielles

La peur de l’abandon, la peur de ne pas être à la hauteur. Aimer ne signifie pas pour autant posséder l’autre. Mais la crainte de le perdre peut devenir trop envahissante. En définitive, on le fait fuir. Bref, le monde à l’envers. En fin de compte, c’est parfois par crainte de tout donner, de se lier tout entier que l’on provoque des crises. Le conflit empêche bien souvent de voir la vérité en face. On fuit ce qui nous fait peur, souvent inconsciemment. En un mot la jalousie apporte (très) peu de bonnes choses au sein d’une relation.

S. C.