fbpx
Découvertes
Partager sur

Ce qu’il faut savoir avant d’aller se faire tatouer

Ce qu’il faut savoir avant d’aller se faire tatouer

Le principe du tatouage est qu’il se fait pour la vie. Il doit donc être le fruit d’une longue réflexion. Mais il est loin d’être sans danger, et certaines règles indispensables sont à connaître quand on veut sauter le pas

De plus en plus de jeunes (et moins jeunes) poussent la porte des salons de tatouage. Démocratisé depuis les années 1990, et porté fièrement par de plus en plus d’acteurs et de sportifs, il devient un phénomène de mode. Loin donc de sa symbolique première étant de revendiquer son appartenance à un groupe, un quartier ou à une tribu. Très à la mode, et de plus en plus esthétique, il n’en reste pas moins un geste qu’il faut mûrement réfléchir. Il existe des risques potentiels -sans penser au regret qu’il peut engendrer plusieurs années plus tard- de raisons médicales qui peuvent être néfastes si elles ne sont pas prises au sérieux.

Un produit chimique est présent dans certaines encres

Son nom ? Le benzopyrène. En cas d’infection après le tatouage, on peut risquer le cancer de la peau, développer la syphilis ou encore l’hépatite B et C. Il est donc primordial de vérifier que votre tatoueur utilise un nouveau sachet pour chaque aiguille, preuve de stérilité. Il est évident que l’hygiène du tatoueur est essentielle, on entend par là qu’il se lave très fréquemment les mains ou/et qu’il porte des gants. Une fois que vous vous êtes décidé à franchir le pas, si un problème cutané apparaît et dure plus d’une semaine, vous avez le droit d’aller faire un tour chez votre dermatologue. Si vous avez un grain de peau fragile (fin) ou êtes victime de problèmes récurrents tels que l’eczéma ou le psoriasis, assurez-vous avant le grand saut que votre corps soit capable de supporter l’encre. Faites-les où vous voulez, votre corps est vôtre, mais il est franchement conseillé d’éviter les lieux où résident des grains de beauté !

S. C.

Photo DR @Friday/Fotolia.com