fbpx
Découvertes
Partager sur

Noël 2015 : Les techniques des vendeurs pour vous faire acheter plus (et comment les contrer) 1/2

Noël 2015 : Les techniques des vendeurs pour vous faire acheter plus (et comment les contrer) 1/2

Découvrez les techniques des vendeurs pour vous faire acheter plus et apprenez à les contrer pour maitriser votre budget pour Noël 2015

MCE s’associe au site BonneGueule.fr pour vous livrer des info pertinentes en life style, tendance, mode et bien être. BonneGueule.fr est un blog de mode masculine pour bien s’habiller… mais pas que.

Noël 2015 : Les techniques des vendeurs pour vous faire acheter plus (et comment les contrer) 1/2

Si tous les vendeurs ne pensent pas exclusivement en termes de « chiffre d’affaires, panier moyen et prime », et si beaucoup sont même d’authentiques passionnés prodiguant des conseils de bon aloi, toujours est-il que l’on peut rapidement se sentir désarmé face à certaines techniques de vente. Et rien n’est plus désagréable que de ressortir d’un magasin avec le sentiment que l’on vous « a fait une vente » un peu (beaucoup) malgré vous. Tout d’abord gardez bien en tête que vous ne devez rien à une boutique, sinon être poli et bien élevé quand vous y rentrez. De cet état d’esprit découle le seul résultat qui compte pour vous : trouver la pièce au meilleur rapport qualité/prix, celle qui fera progresser votre style.

Il est important de savoir distinguer rapidement le bon vendeur du mauvais vendeur. À chaque étape de la vente il existe certains signes qui ne trompent pas, à vous de les débusquer. Si l’on prend l’accueil par exemple, le bon vendeur sera celui qui saura affirmer sa présence sans s’imposer, celui qui attendra que vous le sollicitiez. A contrario, le mauvais vendeur ne vous accordera même pas le droit d’être curieux et s’empressera de vous lâcher son tristement célèbre : « Comment est-ce que je peux vous aider ? ». Découvrez dans la suite de l’article quels sont stratagèmes les plus usités et comment les contrer. Que ce soient l’argument d’autorité, la preuve sociale, la rareté ou encore l’engagement, aucun ne biaisera plus jamais votre jugement.

Lisez la suite ici