fbpx
Découvertes
Partager sur

Un test à base de vinaigre pour dépister le cancer du col de l’utérus

Des chercheurs indiens ont mis en place un test de dépistage du cancer du col de l’utérus à base de vinaigre. Une alternative aux frottis classiques qui pourrait sauver la vie de milliers de femmes

Des chercheurs indiens ont mis au point une technique bon marché pour dépister le cancer du col de l’utérus, une méthode qui pourrait sauver la vie de milliers de femmes dans les pays à bas revenus. L’examen à base de vinaigre, d’un coton-tige et d’une lampe halogène est une alternative efficace aux frottis classiques.

Le test consiste à appliquer du vinaigre sur le col de l’utérus à l’aide d’un coton-tige. Après une minute de temps de pause, le col est examiné à l’aide d’une lampe halogène. Les tissus cancéreux apparaissent en blanc quand les tissus sains ne changent pas de couleur. Ce dépistage ne requiert pas de compétences médicales particulières, seule une formation de quatre semaines suffit.

22.000 Indiennes sauvées

L’étude a été menée en Inde pendant 15 ans auprès de 150.000 indiennes dépistées toutes les deux ans. Cet examen aurait permis de réduire de 31 % la mortalité causé par un cancer du col de l’utérus. Il s’agit du premier essai clinique pour identifier une stratégie de dépistage de ce cancer qui permet de réduire la mortalité et pouvant être mise en œuvre aisément à large échelle en Inde et dans les autres pays en développement, a confié le docteur Surendra Srinivas Shastri, principal auteur de ce projet.

Les scientifiques ont estimé que chaque année, 22.000 Indiennes pouvaient être sauvées grâce à ce dépistage et 73.000 autres femmes dans les pays émergents. Les autorités sanitaires travaillent actuellement en collaboration avec les chercheurs pour démocratiser ce type ce test.

F. G.

Photo CC @D. R.