fbpx
Découvertes
Partager sur

Cigarette électronique : succès grandissant avec 500 000 utilisateurs

Cigarette électronique : succès grandissant avec 500 000 utilisateurs
Partager
Partager sur Facebook

Ils sont aujourd’hui 500 000 sur 14 millions de fumeurs en France à avoir laissé tomber la « vraie » cigarette pour se mettre à l’électronique. Un véritable succès même si certains spécialistes se méfient de ce phénomène

Moins nocive et moins chère, la « e-cigarette » est en train de rencontrer un réel succès en France. Ils sont en effet déjà 500 000 de fumeurs à avoir abandonné la cigarette que l’on allume avec un briquet et que l’on jette après l’avoir réduite à néant. Sur 14 millions de fumeurs, ils sont donc nombreux à s’être à mis à « vapoter », terme qui remplace le verbe « fumer » auprès des habitués de cette cigarette « new generation ». J’ai trouvé que la cigarette électronique était un bon compromis. Elle contient de la nicotine mais sans tous les autres produits nocifs. Et le geste de la cigarette reste là explique une utilisatrice qui fumait un paquet quotidien. Depuis son lancement sur le marché au milieu des années 2000, cette cigarette a bien évolué, en proposant des goûts et des styles différents, permettant à son utilisateur de se démarquer des autres. Cependant les spécialistes ne sont pas encore sûrs des effets de cette cigarette et invite à la prudence devant cette mode.

« Les risques encourus sont méconnus »

Si pour les spécialistes, cette cigarette pourrait s’avérer dangereuse sur un point idéologique, considérant ce produit comme une produit d’initiation au tabac, ils se montrent prudent aussi sur les effets qu’elle pourrait avoir sur la santé. Nous n’avons pas de données qui prouvent que la e-cigarette permet d’arrêter de fumer, et les risques encourus sont méconnus explique Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français de prévention du tabagisme. Ce spécialiste du poumon à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière confie néanmoins que la cigarette électronique sera toujours moins toxique que l’originale. En tant que médecin je ne peux pas recommander la cigarette électronique. Mais je laisserais faire un gros fumeur qui veut s’y mettre. Avec la cigarette, c’est 50% de chances de se tuer. Avec la cigarette électronique, on ne sait pas trop mais a priori c’est moins.

B. D.

Photo DR @Bruce Bennett Getty Images/AFP/Archives