fbpx
Découvertes
Partager sur

Santé : La France voit apparaître les cliniques dentaires low-cost

Santé : La France voit apparaître les cliniques dentaires low-cost
Partager
Partager sur Facebook

Compte-tenu de la conjoncture économique actuelle, il devient très difficile aujourd’hui de pouvoir se payer des soins dentaires. Les français font alors de plus en plus de tourisme médical. Cette situation ne devrait pas durer avec l’apparition de cliniques dentaires low-cost en France

La Tunisie, la Thaïlande ou encore la Hongrie. Ces trois pays ont une chose en commun : les Français. Ceux-ci y font de plus en plus de tourisme médical. Cela va de la chirurgie esthétique à l’implant dentaire ou encore la pose de couronne. Toutefois ne pas payer cher n’est pas tout le temps synonyme de qualité. Ces cliniques dentaires dites low-cost commencent à fleurir près de chez nous en région parisienne. Elles proposent à leurs clients une assurance de suivi et de qualité. Un sujet d’ailleurs abordé dans la nouvelle édition de nos confrères du magazine Capital.

L’exemple proposé est celui d’une femme qui n’a pas hésité à franchir le périphérique parisien pour se soigner ses dents quand elle a vu le devis de son dentiste habituel. Elle décide alors de se rendre dans une clinique dentaire low-cost du Val d’Oise convaincue des tarifs proposés. Comme j’avais besoin de trois implants donc du coup ça faisait très important. Pour la totalité donc de l’implant avec la dent au-dessus, j’en avais pour 2500€ par dent donc c’était un budget de 7500 au total, explique t-elle. C’est vrai qu’ici c’est moitié moins cher donc de mon dentiste à Paris.

« On a décidé d’être moins cher »

Des tarifs très intéressants tout simplement car cette clinique ne fait que des implants dentaires et compte en faire 2000 par an. Par ailleurs, elle négocie également les meilleurs tarifs auprès de ses fournisseurs. La vraie raison pour laquelle on est moins cher, c’est qu’on a décidé d’être moins cher (…), d’avoir des tarifs plus adaptés et plus justifiés par rapport aux interventions qui sont pratiquées, explique le docteur de la clinique Olivier Auclert. La pose d’un implant c’est 10 min d’intervention. On ne peut pas facturer maintenant 1500€ ou 2000€ pour 10 min d’intervention. Ce n’est plus raisonnable.

Dans cette clinique du Val d’Oise, les prix moitié moins chers font le bonheur des clients.

Guillaume DISPAGNE