fbpx
Découvertes
Partager sur

Youtube: la plateforme pourraît supprimer les chaînes considérées comme non rentables !

Youtube la plateforme pourraît supprimer les chaînes considérées comme non rentables !
Partager
Partager sur Facebook

YouTube souhaite se renouveller ! La célèbre plateforme souhaite supprimer certains contenus et chaînes qui ne seraient pas fructueux.

YouTube veut faire peau neuve ! La plateforme souhaite faire du tri avec certaines chaînes. MCE TV vous explique tout.

Alerte rouge pour les YouTubeurs… du moins pour ceux qui n’ont qu’une petite visibilité. Avec l’émergence des réseaux sociaux, grand nombre de chaînes ont vu le jour sur YouTube. Une bonne chose, car les contenus varient pour le plus grand bonheur des internautes. Mais certaines choses vont changer… La plateforme va effectuer une mise à jour dans ses conditions d’utilisation.

En effet, YouTube va faire du tri dans les contenus qu’elle propose. Pour faire simple, si une chaîne n’est pas rentable, elle pourrait être supprimée ! Dans la nouvelle version d’utilisation du service, YouTube a d’ores et déjà fait part des nouvelles règles à venir. « YouTube n’a aucune obligation d’héberger ou de servir des contenus », peut-on lire.

YouTube fait du tri dans ses chaînes !

La plate-forme qui se veut ouverte à tous types de contenus, ajoute qu’elle n’a pas aucune obligation à conserver toutes les vidéos proposées  : « YouTube peut mettre fin à votre accès, ou à votre compte Google en partie ou en intégralité si YouTube pense, à sa seule discrétion, que vous offrir le service ne lui est pas viable sur le plan commercial ». Par le passé, la plateforme a été sous les feux des critiques. La principale concerne le contrôle des contenus des vidéos. YouTube avait alors reçu une amende assez salée de la Federal Trade Commission. La cause ? Elle avait enfreint la loi sur la protection de la vie privée des mineurs.

Désormais, le tire est d’ailleurs rectifié. « Si vous êtes mineur dans votre pays, vous devez toujours avoir la permission de vos parents ou de votre tuteur avant d’utiliser le service ». Un employé de la firme a aussi dévoilé qu’il n’était pas question de changer la façon « dont leurs produits » sont utilisés pour acquérir leurs données. Mais ce n’est pas tout ! Cela englobe aussi les droits de monétisation. Affaire à suivre ?