fbpx
Découvertes
Partager sur

Youtube: les enfants seront encadrés par la loi dès 2020 !

Youtube: les enfants youtubeurs seront encadrés par la loi dès 2020 !
Partager sur Facebook

L'encadrement et la prise en charge des enfants youtubeurs est problématique. La loi s'adapte désormais à cette particularité de Youtube.

De nombreux enfants semblent mis en avants sur Youtube. Une pratique qui reste assez décriée malgré un certain succès. Bruno Studer, un des députés En Marche veut faire encadrer cela. MCE vous dit tout !

De plus en plus, des enfants semblent mis en scène par leurs parents sur Youtube. Une pratique qui marche et qui attire plusieurs millions d’abonnés. Ouverture de cadeaux ou dégustation de bonbons sont souvent au programme. Mais cette pratique nouvelle pose aussi des questions d’ordre éthique. Certains mettent en avant l’utilisation d’enfants à des fins pécuniaires.

Bruno Studer, député En Marche veut encadrer ce mouvement qui prend de l’ampleur sur Youtube. Pour clarifier sa position et proposer des solutions, David Barbet et Enzo Voor l’ont conviés dans le Talk Chaud. Il affirme dans un premier temps que « les parents devront faire une déclaration et que si cette déclaration n’est pas faite, on puisse déclencher une procédure de contrôle. » 

La mise en avant d’enfants sur Youtube plus encadrée ?

On l’interroge ensuite sur les possibles sanctions. Il affirme que « la vidéo sera retirée (de Youtube ndlr) et les parents devront se mettre en conformité avec la loi ». Mais à partir de quand cette loi pourrait-elle voir le jour ? « On peut imaginer sans problème qu’un amendement se voit rajouté dans le projet de loi de l’audiovisuel qui va arriver en janvier/février 2020. Donc cela semble imminent.  »

Une loi honnête qui semble viser le bien des enfants. Car derrière l’image lissée mise en avant, l’envers du décor semble parfois plus obscures. D’autant que cette pratique rapporte. Et pourrait donc attirer des personnes mal intentionnées. Un sujet qui doit donc se voir pris en charge. Pour éviter les abus, une loi semble donc s’imposer comme une bonne idée. 

Alors, convaincus par cette idée de réforme ? Il faudra en clarifier encore les traits avant de la voir devenir officiel. Affaire à suivre donc…