fbpx
Découvertes
Partager sur

WhatsApp: 500 000 conversations privées se retrouvent sur Google !

WhatsApp- 500 000 conversations privees se retrouvent sur Google !

Méfiance pour les utilisateurs de WhatsApp ! En effet, on vient de découvrir que près de 500 000 discussions étaient accessibles sur Google !

Le service de discussion de WhatsApp ne serait pas si sur que ça… En effet, Google ou encore Yahoo affichent des messages privés !

C’est sûrement le plus grand cauchemar des internautes de nos jours. Imaginez-vous avoir vos données privées, discussions,photos, visibles aux yeux de tous. terrifiant n’est ce pas ? Et bien c’est ce qui est arrivé à des milliers de personnes. En effet, des moteurs de recherche comme Google ou Yahoo ont en fait des liens WhatsApp tronqués. Et avec une recherche ciblée et ces derniers ont peut accéder à la vie privée d’inconnus.

La semaine dernière, Google a envoyé des liens menant à la discussion de plus de 470 000 groupes WhatsApp. Un lien grâce auquel on pouvait par exemple accéder à des partis politiques. C’est par exemple le cas d’Europe Écologie les verts. Les internautes pouvaient alors avoir accès aux numéros des membres du parti !

Twitter est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Bug WhatsApp: À qui la faute ?

Face à ce terrible bug, WhatsApp et Google ont décidé de réagir. Tous deux ont décliné leur responsabilité.  Tout d’abord le moteur Google via un tweet d’un représentant. « Les moteurs de recherche comme Google indexent toutes les pages du Web ouvert. C’est ce qu’il se produit dans le cas évoqué. Ces pages sont traitées comme n’importe quel site ayant une adresse URL publique ». Les moteurs peuvent donc annexer les liens.

Quant à WhatsApp, la plateforme déclare: « Les administrateurs de groupe WhatsApp peuvent générer un lien d’invitation pouvant être partagé. Afin de permettre à n’importe quel utilisateur de rejoindre le groupe ». Le porte parole continue ainsi: «  Les liens que les utilisateurs veulent partager en privé avec des gens qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance ne doivent pas être sur un site Web accessible au public ». On espère qu’ils prendront ainsi vite ce bug en charge. Pour que les internautes auront de nouveau leurs données.