fbpx
Découvertes
Partager sur

VIH: des chercheurs français et américains ont réussi à bloquer le virus du Sida !

1000 VIH Sida remède

Des scientifiques français et américains sont en train de tester un tout nouveau procédé pour stopper définitivement le virus du Sida.

Ceci pourrait bien être l’une des avancées les plus importantes contre le virus du Sida depuis très longtemps ! En effet, il se trouve que des chercheurs français et américains ont réussi à trouver un nouvel anticorps très efficace contre le virus du Sida. Ce dernier est toujours en augmentation auprès des jeunes. Pour l’instant, il n’est testé que sur des singes, mais les premiers tests sur des sujets humains devraient commencer bientôt.

 

Sida : un anticorps puissant contre le VIH !

 

En effet, les scientifiques de Sanofi et de certains instituts de la santé américaines ont réussi à développer un anticorps qui résiste très bien au VIH. Celui-ci serait extrêmement prometteur et pourrait être une très bonne chance d’éliminer définitivement le virus du Sida. L’étude a été publiée le 20 septembre dans la revue Science. Dedans; les chercheurs expliquent avoir réussi à protéger des singes de l’infection du VIS. L’équivalent simiesque du Sida.

Ils ont également réussi à les protéger des souches du virus de l’immunodéficience humaine, ce qu’on appelle VIH. La suite des essaies cliniques devraient commencer d’ici 2018, avec des tests sur des volontaires sains et sur des volontaires atteint du virus. Le tout pour évaluer l’efficacité et la dangerosité de cette nouvelle molécule.

 

Sida : des singes ultra résistant au virus !

 

Pour faire leur test, ils ont étudié 24 macaques. Divisés en trois groupes de huit. Les deux premiers possédaient des anticorps ordinaires, les le troisième groupe possédait ce nouvel anticorps. 5 jours plus tard, on exposait tous les singes au VIS, et à une combinaison de VIH. Sur les deux premiers groupes, respectivement 5 et 6 singes ont été infectés. Contre aucun du troisième groupe possédant l’anticorps.

On peut à la fois saluer l’efficacité de ce nouveau traitement, mais également souligner une question d’éthique. Pour arriver à ce résultat, ce sont bien plus que 16 singes qui ont été exposé volontairement au virus du Sida. De plus, il s’agit pour l’instant d’un traitement avant infection. Les composant de cet anticorps, et la recherche coûtent cher. Il reste encore du chemin à faire avant de trouver un remède complet contre le virus du Sida et le VIH.