fbpx
Découvertes
Partager sur

TikTok et Washington trouvent un accord au dernier moment !

TikTok et Washington trouvent un accord au dernier moment !

TikTok va potentiellement pouvoir rester plus longtemps aux États-Unis. En effet, sa maison mère semble avoir trouvé un accord avec les USA.

OMG ! Il reste donc encore de beaux jours à TikTok aux États-Unis. En effet, le réseau social chinois vient de trouver un accord avec les États-Unis. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Bonne nouvelle pour les Américains : ces derniers vont continuer à utiliser TikTok. Eh oui, plus tôt, on apprenait alors que Trump voulait contrer le réseau chinois.

Cela étant, il semble que la maison mère ait trouvé, in extremis, la solution pour rester aux USA. L’appli ne va donc pas quitter l’App Store de sitôt !

Pour cause, Oracle va s’associer à TikTok, qui vient aussi de demander à Walmart de l’épauler. Les deux géants américains vont donc puiser dans 20% du capital de la société.

Une manière pour le Chinois de rester en jeu. Walmart détiendrait donc 7,5% du capital, contre 12,5 pour Oracle, d’après les sources de nos confrères des Échos.

Pour la patronne d’Oracle, c’est alors une aubaine : « nous sommes 100% confiants sur notre capacité à fournir un environnement hautement sécurisé à TikTok ».

TikTok et Washington trouvent un accord au dernier moment !
TikTok et Washington trouvent un accord au dernier moment !

TikTok s’associe à Walmart et Oracle pour rester aux États-Unis

D’autant plus que les users commencent à craindre la plateforme chinoise. Après tout, à l’heure des scandales autour des données, on n’est jamais trop prudents.

Cela étant, Oracle semble se soucier de leur fournir une meilleure expérience. Quant à la possible IPO, Walmart dit vouloir s’en occuper d’ici « les 12 jours prochains ».

Côté RH, TikTok a vu grimper ses effectifs, avec 25 000 de nouveaux employés aux États-Unis. Oracle et Walmart se sont quant à eux engagés à verser 5 Mds de dollars en faveur de l’éducation.

De quoi redorer le blason de TikTok, qui n’avait pas bonne presse ces temps-ci. Reste à voir si Trump a toujours le Chinois dans le viseur.

Après tout, rappelons que les États-Unis soupçonnaient ByteDance, qui produit l’appli, d’être lié à l’État chinois… Affaire à suivre !