fbpx
Découvertes
Partager sur

Publicité segmentée: elle arrive bientôt à la télévision ?

Partager sur Facebook

La publicité segmentée cartonne sur Internet. Devant ce gros succès, elle pourrait débarquer très prochainement à la télé !

L’avez vous déjà remarqué ? Lorsque vous êtes à la recherche d’un produit sur Internet vous voyez souvent apparaître des pub en rapport avec votre recherche. Par exemple si vous voulez des infos sur un vol d’avion, vous verrez sur votre écran de nombreuses offres de « vols pas chers ». Pour s’adapter, les chaînes de télé pourraient très bientôt lancer la publicité segmentée ou ciblée.

Qu’est-ce que la publicité segmentée ?

La publicité segmentée a pour objectif d’adapter le spot pub au profil de celui qui regarde la télé. Et cela en fonction de son âge, son sexe et aussi de ses intérêts, etc. Ainsi chaque personne verrait une pub adaptée à ses besoins.

Comment cela est faisable ?

C’est la récolte de données qui rendrait cela possible. Sur Internet, les annonces s’adaptent en fonction des sites que vous visitez. C’est ce qu’on appelle la publicité segmentée. La télé se servirait aussi des données récoltées via votre box. Ainsi, lors d’une pause pub sur TF1, un abonné à Golf+ verrait une pub pour parier sur le golf. Tandis qu’au même moment un amateur de Top Chef verrait un spot sur le dernier robot cuiseur.

Quelles sont les opportunités ?

Le retard des chaînes de télé vis-à-vis des GAFA tels que Google, Facebook ou Amazon semble flagrant. Et cela justifie d’après le ministre de la Culture la mise en place de la publicité segmentée. Il est vrai qu’au niveau pub, les télés ont pris du retard par rapport à Internet. Les spots ciblés mettrait fin à ce retard dans la pub. La télé ferait jeu égal avec le digital. Cette publicité segmentée permettrait d’attirer les marques qui parient beaucoup dans le web.

On estime que l’arrivée de la publicité segmentée permettra de gagner en 2022 entre 85 et 135 millions d’euros.

Quels sont les dangers de la publicité segmentée?

Du point de vue du spectateur la question reste de savoir la protection des données. L’État assure que la diffusion de ces pub ne pourra se faire sans votre accord. La presse écrite est aussi inquiète de la mesure. Elle pense que le revenu de la pub se dirigera vers la télé à son détriment. Elle l’a fait déjà savoir au travers de l’A. I.J.. Et elle s’oppose au projet. D’après elle, l’impact financier resterait bien au delà des 135 millions d’euros annoncés.

La guerre des spots est donc ouverte entre l’écrit et aussi la télé avec un plus pour ce dernier. La publicité segmentée va faire beaucoup parler dans les mois à venir !