fbpx
Découvertes
Partager sur

Nature: une espèce de poisson disparue il y a 150 ans redécouverte

Nature: une espèce de poisson disparue il y a 150 ans redécouverte

Une espèce de poisson qui avait observé pour la dernière fois en 1873 a miraculeusement refait surface lors du expédition au large de l'Australie.

C’est une espèce qui avait disparu des radars de l’homme en 1873… Il s’agit d’un poisson sans visage qui vit habituellement dans les abysses des profonds océans. Mais du coup, il a refait mystérieusement surface il y a peu selon une équipe de scientifiques en Australie selon la chaîne ABC News. Ce poisson particulier mesure une quarantaine de centimètres et a été retrouvé à 4km de profondeur au sud de Sydney. Particularité, il n’a pas de visage.

Tim O’Hara, le chef de l’expédition scientifique, rapporte au journal The Guardian que « ce petit poisson est très amusant parce que sa bouche est située tout en-dessous. Donc quand on le regarde de côté, on ne voit ni yeux, nez, branchies ou bouche », explique-t-il. Ajoutant par la suite qu’« On dirait qu’il a deux extrémités arrière ».

Plusieurs espèces découvertes pour la première fois

Cette expédition scientifique de grande ampleur n’a pas seulement eu pour objectif de retrouver cette espèce de poisson. Mais c’est surtout une analyse des fonds maritimes au large de l’Australie qui était le projet de ces 27 scientifiques. « On a vu des choses géniales. Sur les images vidéo, on a vu un genre de chimère qui filait à toute allure, ce qui est très très rare dans les eaux australiennes. On a vu un poisson avec des plaques photosensibles sur le haut de sa tête, un poisson tripode qui se tenait sur ses nageoires latérales face au courant », explique Dianne Bray, une responsable du Museums Victoria.

Au total, ce sont près d’un tiers des espèces rencontrées qui sont totalement nouvelles selon les experts. Une avancée incroyable pour la science dans un milieu qui réserve encore de nombreuses surprises.

Avec le poisson sans visage… 200 ans de déchets

Mais la pièce maitresse de toutes les découverte reste avant tout le poisson sans visage. En effet, redécouvrir une espèce qui semblait perdu reste toujours une surprise majeure chez les scientifiques. Malgré tout, les navigateurs sont déçus d’une chose… La quantité de déchets retrouvée au fond de la mer est inquiétante. « Il y a beaucoup de débris, datant même de l’époque des bateaux à vapeur quand le charbon était jeté à l’eau. On a vu des tuyaux en PVC ou encore des pots de peinture », expliquent-t-ils. Au total se sont presque 200 années de déchets qui ont été retrouvés.