fbpx
Découvertes
Partager sur

Loi sur le renseignement les députés approuvent le texte

Loi sur le renseignement les députés approuvent le texte

Mercredi soir, 30 députés ont voté le projet de Loi sur le renseignement. Ce texte est sujet de beaucoup de controverses.

C’est presque dans la plus grande des discrétions que le projet de Loi sur le renseignement a été approuvé par 25 députés sur 30. Un hémicycle particulièrement vide, et trop peu de députés pour le vote. Décidément, ce projet de Loi sur le renseignement est sujet de bien des controverses.

Loi sur le renseignement: vote nocturne

C’est dans un hémicycle tristement vide qu’une trentaine de députés se sont prononcés, dans la nuit de mercredi 15 à jeudi 16 avril, sur la mise en place des fameuses « boîtes noires ». Il s’agit là d’un dispositif controversé visant à surveiller le trafic de tout l’hexagone sur Internet. Ce projet de Loi sur le renseignement est à l’étude depuis lundi à l’Assemblée nationale, ce texte compte renforcer la surveillance en ligne, en passant notamment par ce dispositif de «boîtes noires». Le système a été approuvé par 25 députés contre 5 à l’issue « de débats houleux » d’après nos confrères du Monde.
Le principe est simple, mais sujet de polémiques: contraindre les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) à « détecter, par un traitement automatique, une succession suspecte de données de connexion » pouvant correspondre à des schémas typiquement utilisés par les terroristes. En gros, cela consiste à installer directement chez les FAI ces petites « boîte noire » afin de surveiller tout le trafic. Le gouvernement assure que ce ne serait pas le contenu des communications qui serait surveillé, mais uniquement les métadonnées ( c’est-à-dire l’origine ou le destinataire d’un message, adresse IP d’un site visité etc.).

YouTube est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Rue89: Un algorithme intrusif et inefficace

Nos confrères de Rue89 ont demandé à des spécialistes en informatique si il était possible de concevoir un programme répondant aux attentes du gouvernement en matière de renseignement. Le résultat qu’ils annoncent « techniquement, c’est très foireux »
Toutefois, les experts de Rue89 affirment que ce sujet est « Trop pointu » même pour eux. Personne ne sait réellement en quoi consiste ces «boîtes noires», pas même nos députés. Il ne faut pas oublier qu’un algorithme c’est d’abord des êtres humains. Le gouvernement explique « Ce n’est pas une formule magique, mais du code informatique créé par des êtres humains » » et d’ajouter « Un algorithme, c’est simplement une suite d’opérations définies très strictement, que l’ordinateur, parfaitement stupide, exécute..
Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont beau le répéter autant de fois qu’ils le veulent, la technique et la mise en oeuvre desdits algorithmes les font mentir. Les chercheurs interrogés par Rue89 disent que « Quel que soit l’algorithme choisi, il sera inefficace ». Il est également rapporté que ce système peut détecter une quantité affolante de «faux-positifs». Et de conclure « c’est un système intrusif dans la vie privée ».

Une opposition toujours aussi vive

Adrienne Charmet, la porte-parole de l’association La Quadrature Du Net, rapporte que des IMSI Catcher (des appareils capables d’intercepter des conversations téléphoniques) furent déployés les jours de manifestations devant l’Assemblée Nationale lors d’une interview sur France Info

Interrogée sur Le Monde, Adrienne Charmet craint un dispositif de surveillance massive mis en place par le gouvernement.
Big Brother is watching you… Orwell l’avait peut-être prédit…

Sources: Le Monde, Rue89, FranceInfo
Source header: Big Brother, 1984 de George Orwell.


Adrienne Charmet interrogée sur Le Monde