fbpx
Découvertes
Partager sur

La trottinette électrique pollue plus qu’un bus !

La trottinette électrique pollue plus qu'un bus !
Partager
Partager sur Facebook

La trottinette électrique est largement plus nocive pour l'environnement qu'un bus. Une étude révèle qu'elle pollue beaucoup plus !

La trottinette électrique, un bonheur pour certains, une aberration pour d’autres. Ce petit engin électrique continue de s’attirer des foudres de critiques. Alors oui, soit on aime en faire, soit on déteste. C’est un peu à double tranchant. Une récente étude vient pimenter les polémiques en affirmant qu’elle pollue plus qu’un bus. On vous en dit plus ici !

Ne faisons pas les autruches. Nous nous en doutions, ou du moins nous nous voilions les yeux pour ne pas voir la vérité en face. Les trottinettes sont maintenant partout. On en voit sur les trottoirs, sur les routes, en bas de nos immeubles, sur des ronds-point, dans des parcs, sur les quais… En peu de temps, elles nous ont envahit !

Trottinette électrique : le comble pour l’environnement

Les utilisateurs de trottinette électrique défendent corps et âme ce moyen de transport. Ils vantent ses qualités de mobilité alternative.Tout en couplant l’écologie, la modernité et l’intégration à la ville 2.0. Attendre un bus ? C’est has-been, c’est long, c’est moins pratique quand il y a des embouteillages dans les grandes villes… Mais il y a un problème. L’enfin du turfu ne serait en réalité pas si respectueux que ça de l’environnement.

Une étude réalisée par l’université de Caroline du Nord vient chambouler les rêves des trottinettes. Alors ce n’est pas quand on active l’engin électrique qu’on dégage beaucoup de CO2. Mais c’est lors du processus de fabrication (et aussi de transport) que l’environnement trinque. Les chercheurs ont fait une analyse poussée. Du début de la fabrication jusqu’au moment de cycle de recharge. Résultat ? Par utilisateurs et nombre de kilomètres réalisés, les trottinettes électriques détiennent un impact plus fort sur l’environnement qu’un bus complètement bondé.

Alors peut-être vaudrait-il mieux revenir au vélo ou à la marche à pieds (qui font un bien fou et nous muscle). Dans 50% des cas, les individus se substituent aux trottinettes à la place donc du vélo ou de la marche. À méditer donc…