fbpx
Découvertes
Partager sur

iPhone: l’inventeur critique sa propre création !

iPhone: l'inventeur critique sa propre création !

L'iPhone fait un téléphone très répandu dans le monde ! Pourtant, son créateur regrette presque de l'avoir imaginé... Le choc !

Nombreux sont ceux possédant un iPhoneUn outil indispensable pour la plupart des gens, mais énerve son inventeur !

L’iPhone, comme tous les smartphones, est vraiment devenu une extension de la main ! En effet, plus personne ne peut s’en passer.

Si au début la révolution technologique a ravi tout le monde, elle a très vite montré ses inconvénients. Aïe !

On peut donc voir de plus en plus d’études autour des dangers sur la surexploitation de l’iPhone… Une triste nouvelle !

Ainsi, le monde s’inquiète en voyant la place que prend un si petit objet dans nos vies. C’est vrai qu’il est difficile de vivre sans téléphone !

Et comme pour tous les domaines, il y a toujours un leader ! Pour les téléphones, le leader est Apple.

Aux USA, la nouvelle version de l’iPhone a même battu des records pendant le confinement. Impressionnant !

iPhone: l'inventeur critique sa propre création !
iPhone: l’inventeur critique sa propre création !

iPhone, son inventeur regrette !

Inventer un outil aussi utilisé qu’un iPhone, devrait être une fierté. Pourtant, il n’en est rien !

En effet, Tony Fadell a confié sa tristesse sur France 2 quant à son invention. Cette dernière le rend même malheureux !

Au début l’inventeur du célèbre téléphone était plutôt heureux de sa création. Pourtant, au fil du temps, il a vu de plus en plus de personnes accrochées à leur iPhone

Ainsi, il a dit :  » Les gens passaient leur temps à regarder leur écran alors qu’on était en train de parler ! C’est là que j’ai réalisé avec l’arrivée des applis, des notifications qui commençaient à apparaître, que si je voulais parler avec les gens, je devais le tenir à distance.  »

Tony Fadell a aussi vu ses enfants devenir dingues de leurs iPhones. Pourtant, lorsqu’il s’énerve contre leur surconsommation d’écran, sa femme lui répond : « C’est de ta faute ! » 

Un triste revers de médaille pour l’inventeur qui regrette l’utilisation de sa création. Il a donc ajouté :  » Parfois je me réveille en me disant que je veux que l’iPhone soit bien utilisé, et non pas qu’il détruise des familles, ou toute la société, même.«