Découvertes
Partager sur

Instagram introduit de nouveaux outils pour lutter contre le harcèlement !

Instagram introduit de nouveaux outils pour lutter contre le harcèlement !
Partager
Partager sur Facebook

Instagram vient de lancer deux nouvelles fonctionnalités pour lutter contre les messages haineux et le cyberharcèlement.

Le 8 juillet dernier, Instagram a annoncé le lancement de deux nouvelles fonctionnalités sur sa plateforme pour lutter contre le cyberharcèlement. Voilà une nouvelle qui a alors de quoi réjouir tous ses utilisateurs ! En effet, il y a peu, le réseau social était pointé du doigt.

Après le suicide d’une adolescente de 14 ans, fin de 2017, qui s’était informée sur l’automutilation grâce à ce réseau social, il avait été accusé de ne pas prendre assez au sérieux les problèmes de cyberharcèlement. Pour répondre à ces accusations, Instagram avait mis en place plusieurs nouvelles fonctionnalités, comme par exemple, « l’écran intermédiaire ». Celui-ci sert à prévenir l’utilisateur lorsqu’il est sur le point de consulter des images violentes ou choquantes.

Mais aujourd’hui, Instagram va encore plus loin !

Instagram lutte contre la haine et le cyberharcèlement

Les deux nouvelles fonctionnalités lancées par Instagram sont alors les suivantes. Le premier outil est un logiciel qui analyse, en temps réel, le contenu d’un commentaire. Ainsi, il détermine le degré de violence de ce dernier. Si le logiciel estime que le commentaire est violent, insultant ou dégradant, un message s’affiche sur l’écran de l’auteur. Ce petit texte demande alors à l’utilisateur s’il ou elle est « certain(e) de vouloir publier ce message ». Dans un récent communiqué, Instagram s’explique : « Cette intervention donne une chance à l’auteur de réfléchir et d’effacer son commentaire. Nos premiers tests de cette fonctionnalité montrent qu’elle encourage les utilisateurs à supprimer leur message et à publier un texte moins agressif. » 

Le deuxième outil va permettre de « restreindre » un utilisateur. Cela signifie que l’utilisateur « restreint » n’est pas complètement bloqué  mais que ses commentaires sur le profil de la personne qui l’a restreint, ne sont plus visibles. Aussi, ses messages arriveront dans la boîte des courriers indésirables. Sur son compte Twitter, Adam Mosseri, le patron d’Instagram, a déclaré : « Il s’avère que les cibles d’intimidation sont réticentes à bloquer les intimidateurs par peur des représailles et parce que cela les oblige à renoncer à la possibilité de suivre ce que fait l’acteur. Nous espérons que la capacité de «restreindre» les autres permettra aux gens de se défendre ».

Ces nouvelles fonctionnalités sont encore en phase de test. Elles devraient être utilisables sur Instagram dans les mois à venir.